Genthod chauffée à blanc contre l’aéroport

AviationUne séance d’information a fait salle comble. Et révélé la tension qui règne au sujet du bruit des avions.

Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Salle comble, mercredi soir au centre communal de Genthod. On se tasse sur les escaliers, on s’entasse dans les couloirs et on finit par boucler la porte d’entrée, laissant du monde dehors. La soirée affiche complet pour un invité de taille: l’Aéroport et son directeur André Schneider, accompagné de deux serviteurs de l’État. À l’ordre du jour: le nouveau règlement d’exploitation de Genève Aéroport soumis à l’enquête publique.

L’ambiance est électrique et André Schneider passe quelques minutes difficiles. Huées, lazzis et coupures de paroles émaillent le début de son intervention. Les habitants des communes sises au nord de la piste semblent vouloir en découdre.

Constructions limitées

Ils ont quelques raisons d’êtres fâchés, eux qui vivent sous les avions et ont fini par ne plus pouvoir les compter. Ils viennent aussi d’apprendre qu’il sera impossible, ou bien plus compliqué, de construire sur certaines parcelles. De quoi faire perdre de la valeur à leur terrain.

La faute aux courbes de bruit. Ces fameuses courbes qui s’étalent dans le prolongement de la piste et qui signalent la présence du bruit excessif. Il y en a des jaunes, des rouges, des vertes et des bleues, des englobantes et des nocturnes, des courbes cibles et d’autres admissibles. De toute manière, ce sont des moyennes. «Mais ce n’est pas la moyenne qui nous réveille», lance un habitant.

En résumé, André Schneider l’assure, le bruit a presque atteint son maximum et des mesures sont prises pour le réduire. En 2030, l’aéroport sera moins bruyant qu’aujourd’hui.

D’abord, le trafic ne croît plus comme avant. Et on va s’attaquer aux vols nocturnes. Les décollages ne sont plus planifiés après 22 heures, mais beaucoup ont encore lieu à cause de retards sur l’horaire. Pour les limiter, les compagnies aériennes auront droit à des quotas. Et à de fortes pénalités en cas de dépassement. Ces mesures ont été obtenues de haute lutte auprès de Berne, dit-on. Preuve que l’Aéroport et l’État sont à l’écoute de la population.

«Nous souffrons»

Un discours très technique qui reste en décalage par rapport à certaines attentes. Une habitante s’écrie: «Nous ne sommes pas dérangés par les avions, nous en souffrons, et nous nous sentons maltraités.» «C’est une douleur, un mal qui vient subrepticement, il y a trop d’avions», poursuit «un enfant de Genthod».

Un autre riverain, qui s’offusque des courbes de bruit, persifle: «Elles sont prescrites par l’Office de l’aviation. C’est comme si les viticulteurs fixaient eux-mêmes le taux d’alcool au volant.»

Créé: 10.10.2019, 18h18

Articles en relation

Versoix s'oppose unanimement au développement de l'aéroport

Communes Le nouveau Règlement d'exploitation de la plateforme de Cointrin a été sévèrement critiqué lors du dernier Conseil municipal. Plus...

Alice Genoud: Genève Aéroport, un débat qui peine à décoller

Le meilleur des blogs David Frenkel: La probité journalistique. René Longet: Tous les partis pareillement verts ? Pascal Gavillet: André Dussollier : «Je chasse au maximum mes tics de jeu». Abbas Aroua: Après plus de sept mois, le harak en Algérie reste infléchissable. Pascal Holenweg: Exportations suisse de matériel de guerre. Guy Mettan: Record de pauses-bistrot au kilomètre battu Plus...

Cointrin veut parfaire son tri de bagages

Aviation L’aéroport a posé jeudi la première pierre d’un chantier visant à optimiser la gestion des valises. Et à répondre aux normes de sûreté. Plus...

Aéroport: une initiative poudre aux yeux?

L'invité Plus...

Cointrin pris d’assaut malgré l’alerte climatique

Transport aérien Les manifestations en faveur de la planète, très critiques vis-à-vis de l’aviation, ont beau être de plus en plus nombreuses, à l’aéroport de Genève, les foules affluent. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Conseil fédéral contre l'interdiction totale de la pub pour le tabac
Plus...