Genève ne sera pas le laboratoire de la tarification de la mobilité

DésengorgementBerne a préféré Zoug à la candidature genevoise, trop axée sur le péage urbain.

Photo d'illustration

Photo d'illustration Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Aux heures de pointe, les routes et les trains sont bondés. Le reste du temps, les infrastructures ne sont pas pleinement exploitées. Cette problématique, commune à de nombreuses agglomérations, préoccupe la Confédération. Alors que Genève s’est porté candidat pour réaliser un projet pilote en matière de tarification de la mobilité, c’est le Canton de Zoug qui a été retenu par Berne pour mener l’expérience, apprend-on à la lecture du journal Le Temps.

L’enjeu est la mise en œuvre de la tarification de la mobilité pour éliminer les goulets d’étranglement. Comment? Cela reste à définir, mais le Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (Detec) a lancé un appel aux cantons intéressés à chercher des solutions en vue d’élaborer «une stratégie à long terme». «L’objectif n’est pas de rendre la mobilité plus chère, mais d’en modifier le mode de financement», écrit le Detec, qui vise principalement la route et le rail. En somme, il s’agit de lisser les pics de fréquentation aux heures de pointe pour distribuer l’utilisation des infrastructures durant la journée. Ceci alors que «les prestations de transport routier et ferroviaire devraient augmenter d’environ un quart d’ici à 2030», affirme la Confédération.

Suite à l’appel lancé il y a un an, le Canton de Genève s’est porté candidat. Mais la version genevoise repose avant tout sur un péage urbain, pensé comme moyen de financer la traversée du lac. Or «cette approche va à l’encontre de l’objectif du Conseil fédéral», à la recherche d’une approche de régulation plus globale incluant les transports publics. Aussi, il a choisi Zoug pour effectuer un nouveau test et également recalé le Tessin, Saint-Gall, Berne et Neuchâtel.

Porteur de la version genevoise, le conseiller d’Etat en charge de la Mobilité, Luc Barthassat, affirme dans les colonnes du quotidien ne pas être surpris par le choix de la Confédération et répète son attachement à un «péage routier» comme solution complémentaire pour financer la traversée du lac. Le démocrate-chrétien se dit par ailleurs opposé à une hausse des tarifs pour les usagers.

(TDG)

Créé: 24.07.2017, 17h56

Articles en relation

Des places de parc moins chères pour faire décoller le covoiturage?

Mobilité Berne veut encourager les pendulaires à partager leur véhicule par des mesures incitatives. Pas suffisant, selon un spécialiste romand. Plus...

Pro Vélo exige un test sur le pont du Mont-Blanc

Mobilité L’Etat doit expérimenter un parcours cyclable autour de la rade, malgré les critiques, jugent les défenseurs du vélo. Plus...

Le prix des transports publics n'augmentera pas l'an prochain

Mobilité Autre bonne nouvelle pour les voyageurs: l'arrivée d'une carte journalière dégriffée dès le mois de septembre. La branche veut rester attractive face à la concurrence. Plus...

L’Etat va favoriser l’essor des véhicules électriques

Mobilité Le Canton se dote d’une véritable stratégie de l’électromobilité. Il espère atteindre 22 000 véhicules à l’horizon 2030. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Croisières: les superpaquebots débarquent
Plus...