Genève à nouveau reine du tourisme en Europe

RécompenseLe canton a reçu un prix de référence en matière de tourisme de loisirs. Et ce n’est pas une surprise.

Genève constitue une destination idéale pour un week-end d'escapade.

Genève constitue une destination idéale pour un week-end d'escapade. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Genève a reçu un trophée de référence dimanche. Pendant que les deux Géantes attiraient des centaines de milliers de personnes au centre-ville, le canton a été élu meilleure destination «Citybreak» européenne de l’année, pour la troisième fois en quatre ans.

Le prix émane de l’association World Travel Awards, une référence mondiale dans le secteur du tourisme. Plus d’un million de personnes de la profession – agences de voyages, opérateurs, voyagistes – ont participé au vote.

Trois prix en quatre ans

Trois prix en quatre ans, voilà un succès qui interpelle. La Cité de Calvin est plutôt réputée pour ses touristes d’affaires, qui accaparent plus des trois quarts de ses nuitées hôtelières; elle a la réputation d’être chère et austère.

«Pour les couples européens en week-end, nous avons des atouts à faire valoir»

Il s’explique pourtant, selon Genève Tourisme & Congrès, la fondation en charge de la promotion du canton. Outre son emplacement central en Europe et la beauté de son site entre lac, vignes et montagnes, le canton peut compter sur une tendance qui lui est favorable. Les 30 à 45 ans du Vieux-Continent tendent à délaisser les traditionnelles capitales comme Barcelone et Amsterdam – trop courues ou déjà visitées – pour des centres plus petits, de Tallinn à Genève.

Les atouts de Genève

Genève, ville chère? «C’est sûr qu’on ne peut régater contre Tallinn», estime Lucie Gerber, porte-parole de Genève Tourisme. «Mais contrairement à ailleurs, nos hôtels, utilisés pour le tourisme d’affaires la semaine, tendent à être moins chers le week-end.» Le canton, cette base d’EasyJet, est bien desservi en avions en fin de semaine, ce qui réduit le prix du voyage. Chaque touriste hébergé dans un hôtel genevois peut aussi bénéficier de transports publics gratuits ou d’une carte donnant accès à une quarantaine de musées. «Pour les couples européens en week-end, nous avons des atouts à faire valoir, estime Lucie Gerber. Le terreau est là, à nous de travailler sur l’image et la notoriété de Genève.»

Seize personnes de la fondation s’occupent de promouvoir le tourisme de loisirs du canton dans les pays du Golfe, outre-Atlantique ou en terres alémaniques.

Une cérémonie de remise des prix s’est déroulée ce week-end à Saint-Pétersbourg, en Russie, où la récompense a été remise à un représentant de Genève Tourisme. Dotée d’un budget de dix millions de francs, cette fondation résulte de l’intégration en 2013 de l’association Genève Tourisme & Congrès dans la Fondation pour le tourisme. L’an dernier, 2,9 millions de nuitées ont été enregistrées dans le canton, un chiffre en légère baisse, mais cette année est repartie à la hausse.

Créé: 02.10.2017, 17h43

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La débâcle du PLR
Plus...