Forte mobilisation à Avully contre la fermeture de l'office postal

Bras de ferLes habitants et les autorités montent au créneau. Une pétition munie de 1184 signatures a été envoyée à La Poste.

Zita Minasso-Rota (de face) devant l’un des panneaux qui ont été posés à Avully.

Zita Minasso-Rota (de face) devant l’un des panneaux qui ont été posés à Avully. Image: MAURANE DI MATTEO

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le couperet est tombé. Dans une lettre adressée à la Mairie d’Avully le 10 juillet, La Poste annonce qu’elle va fermer l’office postal de la commune, situé à Gennecy. En remplacement, une agence postale devrait voir le jour dans une épicerie. Mais les habitants et les autorités ne l’entendent pas ainsi.

Le bras de fer qui oppose la commune au géant jaune dure depuis un an et vient de prendre une nouvelle tournure. Une pétition munie de 1184 signatures (Avully compte environ 1760 habitants…) a été envoyée à La Poste à la fin de la semaine dernière.

«Nous devons nous battre ensemble»

À la base de cette mobilisation citoyenne, deux anciennes conseillères municipales, Suzanne Schedler et Zita Minasso-Rota. «Nous avons aussi adressé cette pétition à la conseillère fédérale Doris Leuthard et au conseiller d’État Mauro Poggia, précise cette dernière. Nous tenons à notre poste, car une agence postale située dans un commerce ne peut offrir l’ensemble des prestations.»

Les pétitionnaires se sont fait entendre lors de la dernière séance du Conseil municipal, le 11 octobre. «On sait que nos autorités ont fait opposition, mais dans leur coin. Or nous devons nous battre ensemble pour sauver notre poste, la dernière qui subsiste dans la région», relève Zita Minasso-Rota. La liste des disparitions dans la Champagne et le Mandement tient en effet de l’inventaire à la Prévert: «Chancy, Athenaz, Aire-la-Ville, Cartigny, Laconnex, Soral, La Plaine, Russin, Dardagny…» énumère-t-elle.

500 nouveaux logements prévus

Président du Municipal, Philippe Tièche précise: «La Poste ne nous a pas donné de date de fermeture, mais sa décision est prise. Le maire s’y est opposé. Nous voulons qu’une nouvelle évaluation soit faite concernant notre poste, où presque tous les services sont en augmentation. Par ailleurs, à court et moyen termes, la Commune va bâtir 500 nouveaux logements. Cela sans compter ceux qui se construisent dans les alentours et en France voisine, où résident de nombreux Genevois.»

La provenance des signataires de la pétition prouve que l’office d’Avully dessert bien plus qu’une commune. «Sur les 1184 paraphes, 606 proviennent d’Avulliotes et les autres sont ceux d’usagers venant de toute la région», souligne Zita Minasso-Rota.

La Poste s’explique

Que pense La Poste de cette fronde? Porte-parole pour la Suisse romande, Corinne Tschanz nous répond par e-mail: «À la suite de différentes discussions menées avec les autorités d’Avully, La Poste leur a confirmé le 10 juillet sa décision de remplacer l’office de poste par une filiale en partenariat (agence postale). C’est une bonne solution qui répond aux attentes et aux besoins de la clientèle, car ce modèle offre une palette de prestations qui couvre la grande majorité des demandes ainsi que des horaires d’ouverture bien plus étendus que l’office de poste actuel.»

La Mairie a fait recours

Corinne Tschanz précise que «le 9 août, la Commune a fait recours contre cette décision auprès de la Commission fédérale de la poste PostCom. Le 24 septembre, La Poste a transmis un dossier concernant la desserte postale d’Avully à l’intention de la PostCom, selon la procédure. Celui-ci a été soumis ensuite par la PostCom aux autorités d’Avully pour prise de position. La Poste est donc actuellement dans l’attente d’une recommandation de la PostCom, qui devrait tomber dans les six prochains mois. En tous les cas, l’accès au service postal dans la localité restera garanti.» (TDG)

Créé: 15.10.2018, 18h40

Meinier poursuit le même combat

Avully n’est pas la seule commune campagnarde à se battre pour conserver sa poste. À Meinier, le même bras de fer est engagé depuis plus d’un an.

«Pour l’instant, nous n’avons pas de nouvelles, confie le maire, Alain Corthay. La Poste nous avait écrit qu’elle allait poursuivre les fermetures de ses offices, et nous lui avions répondu que nous continuerions à nous battre. Une pétition tourne toujours dans la commune, elle a jusqu’à présent été signée par 4000 personnes environ. Cette mobilisation ne va pas faiblir, car il n’y a presque plus d’offices postaux encore en activité dans notre région.»

Sans compter qu’à Meinier, contrairement
à Avully, aucun commerce du village n’est intéressé à reprendre les services postaux.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

L'accord sur le Brexit divise le gouvernement britannique
Plus...