«Faut-il faire avec les cons?» Des jeunes répondent sur scène

SpectacleLors de la Semaine de la démocratie, des anciens élèves de Païdos présentent un spectacle ludique à L'Abri. A voir ce vendredi 22.

Vidéo: Marianne Grosjean

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Faut-il faire avec les cons?» Cette question, on se la pose au moins une fois par semaine. Coincé dans le trafic parmi des agités du klaxon. Torturé en briefing par les mêmes questions posées juste avant la pause. Ou alors on se la reçoit en pleine figure à travers le regard méprisant de notre adolescent à qui on demande de débarrasser la table. Cette quête, existentielle donc, est le titre du «spectacle-laboratoire» joué ce vendredi soir au théâtre de L'Abri par d'anciens élèves de Païdos – une association favorisant la réinsertion des adolescents en difficulté – dans le cadre de la Semaine de la démocratie organisée par le Canton. A mi-chemin entre sketch et débat interactif, cette présentation est l'aboutissement d'un atelier d'expression artistique hebdomadaire mené par la metteuse en scène du Teatro Due Punti Paola Pagani et la dramaturge Nicole Borgeat. Le spectacle est présenté depuis ce jeudi à des classes du cycle et du collège.

Sur scène, trois jeunes aujourd'hui majeurs prennent l'accent canadien, posent des questions au public à la manière d'animateurs de bingo, déroulent des banderoles à inscriptions («Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison») ou encore clouent des billets de cent francs à des planches. Le show prend des tours plus didactiques par moments. «Je suis timide», lit-on sur une pancarte que tient un jeune avant de la poser à terre pour laisser place à la suite du message: «Je suis sur scène.» Changement de pancarte. «Je n'aime pas ça.» Rebelote. «Mais la majorité l'a choisi.» «Je respecte la majorité.» «Parce que je suis démocratique.»

«Le titre est une provocation, explique Paola Pagani. La question interpelle tout de suite et permet de s'interroger sur la démocratie. On se demande qui sont les cons, si on est soi-même le con d'un autre, et comment composer avec tout ça.» Femme de théâtre, Paola Pagani refuse pourtant le terme de spectacle pour qualifier la présentation des jeunes. «Ce mot peut en effrayer certains. Les adolescents doivent être libres de pouvoir déclamer leur texte derrière un rideau s'ils ont le trac, ils ne doivent pas avoir la pression de produire un résultat professionnel.» Une précaution inutile pour les deux graines de comédiens que nous croisons lors de la répétition, en tout cas: «Je ressens de l'adrénaline en montant sur scène, devant des gens que je ne connais pas forcément», sourit Julien Mattiello, 19 ans, qui souhaite devenir ingénieur du son. Son camarade Joshua Fleming, en pré-apprentissage de sérigraphie mais intéressé par le métier d'acteur de cinéma, abonde en son sens: «J'ai énormément de plaisir à chaque fois que je joue la pièce. J'aimerais que les spectateurs comprennent l'humour du spectacle mais aussi ses vérités plus profondes.»

Vendredi 22 sept, 19h, L'Abri, 1, place de la Madeleine, entrée libre. Plus d'infos ici.

Créé: 21.09.2017, 18h35

Articles en relation

Le citoyen conteste toujours plus les décisions de l’Etat

Semaine de la démocratie Un débat public sur les différends entre le citoyen et les autorités s’annonce explosif. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.