Encore des amendes contre les rassemblements

GenèveLa police a délivré une dizaine de bûches mardi soir pour sanctionner ceux qui continuent à braver le coronavirus.

La police genevoise est bien décidée à faire respecter fermement les interdictions de rassemblements édictées par le Conseil fédéral.

La police genevoise est bien décidée à faire respecter fermement les interdictions de rassemblements édictées par le Conseil fédéral. Image: Enrico Gastaldello

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

On pensait que la population avait fini par comprendre le message du confinement édicté par le Conseil fédéral. Or certains continuent à banaliser les restrictions de liberté préconisées en ces temps de pandémie.

La police genevoise reste, elle, ferme envers les comportements inappropriés. Et plus particulièrement les rassemblements de plus de cinq personnes, tant sur le domaine public que privé. Mardi soir, les forces de l'ordre ont ainsi de nouveau délivré une bonne dizaine d'amendes.

En ville surtout

Des sanctions avaient été infligées en zone périurbaine, le week-end dernier; la police a surtout été mobilisée en ville cette fois-ci. «On nous a signalé des groupes dans les quartiers de Plainpalais, de la Servette, du Grand-Pré et aux Cropettes», détaille Alexandre Brahier, porte-parole de la police genevoise, déterminée à faire cesser tous ces troubles au plus vite.

Car le nombre de sanctions ne reflète pas le manque de civilité, souligne le porte-parole: «Face à la menace de riverains d'appeler la police, des groupes se dispersent avant qu'on arrive sur place.» Qui prévient: «En cas de récidive, cela devient contraventionnel et le montant de la sanction exponentiel.»

Créé: 25.03.2020, 11h22

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Quand reprendre le travail?
Plus...