Drame de La Pâquerette: le Tribunal criminel saisi

Le Ministère public a rédigé son acte d’accusation concernant Fabrice A., le meurtrier présumé de la sociothérapeute Adeline M.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Plutôt discret sur le drame de La Pâquerette, le Ministère public est sorti de sa réserve, ce vendredi. Un peu plus de deux ans et demi après les faits, survenus le 12 septembre 2013, il a transmis au Tribunal criminel son acte d’accusation concernant Fabrice A, meurtrier présumé. Un document qui comporte plusieurs précisions sur l’affaire.

Le Parquet confirme que le prévenu se voit principalement reprocher un assassinat sur la personne d’Adeline M., une sociothérapeute du centre de détention de La Pâquerette (aujourd’hui fermé), qu’il a entraînée dans un bois près de Bellevue lors d’une sortie accompagnée, avant de la tuer. Le meurtre a été «commis avec la circonstance aggravante de l’absence particulière de scrupules», écrit le Ministère public, ajoutant que «cette circonstance se déduit de la préméditation particulièrement détaillée de l’acte, de la cruauté de ce dernier, ainsi que des buts poursuivis par le prévenu, qui visaient à la fois à favoriser son évasion et à satisfaire un fantasme sexuel».

De fait, Fabrice A. se voit également reprocher «un acte de contrainte sexuelle», pour avoir forcé sa victime «à subir un baiser alors qu’elle était ligotée», de même qu’un acte de séquestration, car il a «entravé la liberté de mouvement d’Adeline M. sous la menace d’un couteau». Enfin, il sera aussi prévenu de vol, pour avoir pris le véhicule de service conduit par la victime et de l’argent et divers effets personnels qui appartenaient à cette dernière.

Le procureur général en personne, Olivier Jornot, soutiendra l’accusation lors du procès, très attendu, qui devrait se tenir «vraisemblablement en octobre», a fait savoir le porte-parole du Ministère public, Henri della Casa. Les débats devraient durer au moins une semaine devant le Tribunal criminel, une instance qui juge les auteurs d’infractions contre lesquels le Parquet requiert une peine privative de liberté supérieure à 10 ans.

Après trois jours de cavale, Fabrice A. avait été arrêté le 15 septembre 2013 près de la frontière germano-polonaise, à Kolbaskowo, par la police polonaise. Par la suite, il a été extradé et remis à la Suisse le 12 décembre 2013. Il est depuis placé en détention préventive.

(TDG)

Créé: 20.05.2016, 20h21

Articles en relation

«L’assassinat d’Adeline a été calculé et prémédité»

Drame de La Pâquerette Pour la famille de la victime, Fabrice A. n’aurait rien laissé au hasard. Quant au procureur général, il peut boucler son enquête pénale sauf requête de dernière minute d’une partie Plus...

Pas d'internement à vie préconisé pour Fabrice A.

Drame de la Pâquerette Les experts psychiatres parlent d'un homme certes dangereux et incurable mais ne concluent pas à l'internement à vie. Plus...

Secret médical en prison: les médecins crient au «mensonge»

Grand Conseil Modifié à la suite du meurtre d'une soignante de la Pâquerette à Champ Dollon, le projet de loi indigne le corps médical genevois. Plus...

Un recours déposé dans l’affaire de La Pâquerette

Sécurité La directrice du Service d’application des peines et mesures va recourir contre la sanction décidée par le Conseil d’Etat. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Donald à l'ONU
Plus...