Dissocier le Léman Express? Prématuré, selon les CFF

Réseau ferroviaireSans exclure le scénario d’une scission en dernier recours, la direction romande de l’opérateur appelle à persévérer.

«Le Léman Express est conçu comme un réseau transfrontalier, c’est ce qui fait sa complexité mais aussi son utilité », a déclaré son directeur Mario Werren.

«Le Léman Express est conçu comme un réseau transfrontalier, c’est ce qui fait sa complexité mais aussi son utilité », a déclaré son directeur Mario Werren. Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Tout n’a pas encore été tenté pour remédier aux difficultés initiales que rencontre le Léman Express. Tel est le crédo des CFF, l’un des opérateurs qui assurent ce nouveau service transfrontalier avec la SNCF, alors que des voix issues des métiers ferroviaires appellent à une trêve.

Dans notre édition de jeudi, des représentants des cheminots décrivaient les écueils actuels et doutaient de la possibilité d’y remédier à court terme afin d’assurer un service convenable au public. La clientèle se plaint de trains trop souvent supprimés, retardés ou abrégés, des phénomènes qui se sont aggravés depuis que le réseau s’est véritablement déployé à l’échelle transfrontalière, mi-janvier, après que le mouvement de grève en France s’est apaisé. Ces interlocuteurs du milieu ferroviaire, sous couvert d’anonymat, plaidaient pour que l’on dissocie à nouveau, même de façon temporaire, les réseaux suisses et haut-savoyards à la hauteur d’Annemasse, le temps que les troupes de chaque opérateur prennent en main leurs nouveaux trains, s’y accoutument et aplanissent les écueils rencontrés.

«Le plan existe»

Une perspective inimaginable aux yeux de Lémanis, la filiale ad hoc des CFF et de la SNCF. «Le Léman Express est conçu comme un réseau transfrontalier, c’est ce qui fait sa complexité mais aussi son utilité, a déclaré son directeur Mario Werren au «Temps». Nous ferons tout pour qu’il le reste.»

Le scénario d’une dissociation des réseaux que le tronçon ferroviaire CEVA a réunis n’est pourtant pas une abstraction. «Le plan existe et il a été appliqué lors de la grève, concède Alain Barbey, directeur des CFF pour la Suisse romande. Mais l’idée reste de parvenir à l’objectif final fixé par le politique, d’aller de bout en bout. Je suis sûr que nous y parviendrons, des choses doivent encore être activées en ce sens. Mais si vraiment on devait échouer, on arriverait à ce genre de scénario. Ce ne serait pas définitif, ce serait pour rétablir ensuite la liaison.»

Le Flirt de la déception

On l’a compris: une dissociation constituerait un derniers recours à éviter à tout prix, sans qu’on puisse l’exclure totalement. Une scission pourrait d’ailleurs n’être que partielle et ne viser que les branches les plus fragiles du réseau. «Sur la ligne L1 (ndlr, celle qui a pour terminus Évian), on y arrive assez bien, poursuit Alain Barbey. On ne trouve pas la même qualité sur les lignes qui relient La Roche-Sur-Foron à Saint-Gervais ou Annecy.» N’ayant pas été modernisés, ces tronçons sont encore équipés d’une signalisation manuelle, non-automatisée.

Le dirigeant confirme les problèmes rencontrés avec la partie helvétique de la flotte du Léman Express, les trains Flirt. «Le matériel roulant est clairement décevant et ce qui l'est encore davantage, c’est le manque de réactivité du constructeur face à ces défauts qui sont sous garantie et nécessitent son intervention», accuse le directeur, qui se dit compréhensif face au ras-le-bol du personnel. Il note que des améliorations ont déjà été trouvées comme dans le passage de témoin des conducteurs à Annemasse ou les rebroussements à Coppet. Mais la stabilisation prendra du temps, notamment parce qu’on a «sous-estimé les différences dans les façons de travailler».

Créé: 13.02.2020, 17h20

Articles en relation

Les ratés du Léman Express exaspèrent aussi les cheminots

Mobilité À bout, des employés des CFF et de la SNCF prônent une scission temporaire du réseau à Annemasse. Avec pour conséquence: devoir changer de train. Plus...

Le Léman Express manque de trains en état de marche

Mobilité Malgré des mesures correctives, le réseau aura encore besoin de «quelques semaines» pour se stabiliser. Plus...

Pourquoi le Léman Express est à la peine

Chemins de fer La phase de rodage soulève des écueils qu’un groupe de travail doit résoudre. Le lancement complet du réseau est poussif. Paroles de cheminots sur le terrain. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La fin des rentes à vie des conseillers d'Etat est proche
Plus...