Deux audits demandés chez Kanaan et Pagani

Ville de GenèveLa Commission des finances du Municipal veut que les ressources humaines passent sur le gril.

La demande d'audit sur les RH du département de Sami Kanaan a été acceptée en commission.

La demande d'audit sur les RH du département de Sami Kanaan a été acceptée en commission. Image: Steeve Iuncker-Gomez

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les tensions semblent vives dans les départements de Sami Kanaan et de Rémy Pagani. Suffisamment pour inquiéter les élus de la Commission des finances du Municipal de la Ville de Genève. Ceux-ci ont voté mercredi deux propositions visant à mener un audit des ressources humaines du Département de la culture et du sport et de celles de l’aménagement et des constructions.

Dans ce dernier, un corbeau s’est récemment manifesté. Une lettre anonyme a été envoyée aux chefs de groupe du Municipal, en janvier, dénonçant des cas de burn-out, de mobbing et autres tensions. Un climat délétère que nous ont confirmé d’anciens employés. Un manque de confiance du magistrat d’Ensemble à Gauche envers ses cadres, des changements de cap, des fusions entre services qui auraient mal passé chez certains… Dans nos colonnes, l’élu réfutait tout malaise tout en regrettant la méthode utilisée.


A lire aussi:Un corbeau dénonce un climat très tendu dans les services de Pagani


Dans le Département de la culture et du sport, après un rapport de la Cour des comptes sur la bibliothèque de Genève, des problèmes ont été pointés du doigt l’an passé au sein du Musée d’art et d’histoire, au Musée d’histoire naturelle ainsi que dans les bibliothèques municipales, qui devront étendre leurs horaires au dimanche dans le courant de l’année.

Ici, les syndicats dénoncent un manque de consultation de la direction face aux employés de terrain lors de changements (lire nos éditions du 8 février). Ils regrettent aussi de manière plus générale une lacune en termes de politique de prévention des risques psychosociaux au sein de l’administration. La direction du Département, elle, assure que tous les problèmes ont été identifiés et que des mesures, notamment une évaluation externe par le biais de questionnaires, ont été prises.

La demande d’audit sur les RH du département du socialiste Sami Kanaan, étudiée et acceptée en commission, émanait des indépendants Pierre Gauthier et Stéphane Guex-Pierre et de la PLR Patricia Richard. Suite à l’affaire du corbeau, cette requête a été ainsi étendue au département de Rémy Pagani.


A lire aussi: Des tensions en cascade secouent le département de Sami Kanaan


À noter que lors de la séance de mercredi, pour aider les élus à se déterminer, la commission du personnel était auditionnée. Selon nos informations, celle-ci a refusé de parler aux commissaires, de peur de représailles. Pourtant, le statut du personnel de la Ville de Genève le précise à son article 22: les membres de la commission du personnel «bénéficient dans l’exercice de leur activité d’une complète liberté d’expression». Par ailleurs, ils «ne peuvent subir aucun désavantage en raison de cette activité».

La plénière du Conseil municipal devra se pencher sur ses deux propositions lors de sa prochaine séance.

Créé: 14.02.2019, 20h08

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.