Des drones pour sauver Bambi des faucheuses

FauneDes bénévoles genevois parcourent les champs pour repérer et protéger les faons qui s’y cachent.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un jeu de cache-cache parfois mortel. Durant le premier mois de leur vie, les faons se dissimulent dans les herbes hautes de nos prés. Et ils savent y faire: ils ne dégagent pas d’odeur et jouent les statues en cas de danger. Problème, si la mise bas des faons commence le 15 mai et dure jusqu’à la mi-juin, cette période coïncide avec le moment de fauche des agriculteurs. Chaque année en Suisse, près de 3000 faons sont ainsi tués accidentellement par les machines agricoles.

Le canton de Vaud a décidé d’agir en 2017 en développant un système de repérage des ongulés par drones. Ces derniers ont ainsi survolé 450 parcelles et sauvé pas moins de 254 faons en 2018. Genève s’y met à son tour. La Fédération cynégétique genevoise (FCG) et l’association faîtière de l’agriculture AgriGenève lancent cette année l’action Sauvetage des faons.

Photo: Georges Cabrera

Caméra infrarouge

«Quarante-cinq bénévoles sont prêts à agir tous les matins dans le canton», lance Anne Munzinger, présidente de la FCG. Alertée la veille par les paysans qui s’apprêtent à faucher, une équipe, composée notamment de deux pilotes de drones, se rend sur place afin de procéder au quadrillage de la parcelle en la survolant à 60 mètres de hauteur. Le drone doit toujours rester à vue et met environ quatre minutes pour analyser le terrain.

«Une caméra infrarouge nous montre les points de chaleur en jaune (de corps compris entre 33 et 41 degrés), qui sont potentiellement des faons», explique Julien Perini, pilote de drone bénévole. L’animal trouvé, les bénévoles tentent de le faire partir, ou, si la bête est trop jeune et reste immobile, ils la protègent en posant une caisse avec un drapeau, le temps de la fauche. Une fois celle-ci terminée, le paysan libérera le faon.

Repérage entre 5 h 30 et 9 h

«L’opération doit avoir lieu entre 5 h 30 et 9 h, afin qu’il fasse assez frais pour que le drone repère des animaux et ne révèle pas sur notre écran trop de points qui sont en réalité de la chaleur emmagasinée dans la terre ou dans des pierres», précise le pilote. Jeudi, lors de la démonstration, entre les mains de Julien Perini, ce sont plus de 25 000 francs de matériel qu’il met à disposition pour «la satisfaction de pouvoir sauver des vies». La grande contrainte: les demandes d’autorisation de vols obligatoires à Genève, «qui compliquent la vie», admet Anne Munzinger.

L’opération permet en outre d’empêcher la contamination des foins, car la chair en putréfaction des ongulés tués favorise la propagation des bactéries Clostridium botulinum, très dangereuses pour les animaux. L’action de la FCG est estimée à 30 000 francs, un budget entièrement pris en charge par des donateurs.

Créé: 23.05.2019, 19h18

Articles en relation

Une nouvelle espèce de chauve-souris vivait cachée dans la campagne genevoise

Faune L'existence du murin cryptique a été établie par une équipe internationale de chercheurs, dont des spécialistes du Muséum d'histoire naturelle. Plus...

Trois cygnes ont été relâchés dans le «coin des célibataires»

Faune Blessés ou affaiblis, les grands oiseaux ont été soignés par les bénévoles du Centre ornithologique de réadaptation, à Genthod. Plus...

Un bébé lynx orphelin est sauvé à Dardagny

Faune Les gardes de l'environnement genevois ont tenté une action inédite pour sauver l'animal sauvage âgé d'à peine 8 mois. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...