Des centaines de pilotis lacustres remis au lac

archéologieL’Etat pensait vendre une partie des pieux extraits de fouilles récentes. Pas d’accord, les archéologues en ont remis une bonne partie au fond du lac.

L'extraction des pieux sur le site du Plonjon. Après analyse, l'immense majorité des pilotis ont été balancés au fond du lac.

L'extraction des pieux sur le site du Plonjon. Après analyse, l'immense majorité des pilotis ont été balancés au fond du lac. Image: Olivier Zimmermann

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quelque 2400 pieux lacustres ont été extraits récemment lors des fouilles sur le site du Plonjon, au large de la future plage des Eaux-Vives. Le Conseil d’Etat souhaitait les conserver tous, dans l’idée d’en vendre une partie. Mais les archéologues n’ont pas été d’accord.

D’ordinaire, seule une petite minorité de ces vestiges sont conservés, car leur traitement coûte très cher. Le reste est détruit. En outre, les archéologues sont opposés à la dispersion de vestiges archéologiques dans le privé, notamment pour éviter les trafics.

L’idée de vendre ces pieux aurait donc été très mal vue. D’autant plus que certains sites lacustres ont été récemment classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Les archéologues n’ont donc conservé que 150 pieux à des fins scientifiques et muséographiques. Le reste a été jeté dans les profondeurs du Léman. Au grand dam du Conseil d’Etat.

Développement dans nos éditions payantes de mercredi.

Créé: 27.08.2013, 18h56

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Cycle genevois toujours aussi inégalitaire
Plus...