Campagne du MAH: alliances inédites

RéférendumDes partis antagonistes se retrouvent sur le même front pour le Musée d’art et d’histoire.

<i>Armet Savoyard</i>, Pour un nouveau Musée d'Art et d'Histoire, <i>www.OUIauMUSEE.ch</i>.

Armet Savoyard, Pour un nouveau Musée d'Art et d'Histoire, www.OUIauMUSEE.ch.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Depuis lundi, un vampire vêtu de noir dont les traits ressemblent furieusement à ceux de l’architecte Jean Nouvel circule en ville. Sur l’affiche, un géant écrase le Musée d’art et d’histoire, et des billets verts volent dans tous les sens. La campagne pour la votation du 28 février est lancée. Signe particulier? Elle réunit des alliances inédites. Le Parti socialiste se retrouve avec le MCG, le PLR et le PDC à défendre, aux côtés du cercle de soutien MAH +, le crédit de construction du projet d’extension et de rénovation de Jean Nouvel, qui s’élève à près de 132 millions de francs, dont 67 de contributions privées. Dans le camp des adversaires, on retrouve Ensemble à Gauche, l’UDC et les Verts, lesquels ont décidé récemment de rejoindre le comité référendaire, qui compte aussi les milieux de défense du patrimoine.

Chacun son slogan

Des alliances étonnantes, en particulier dans le contexte actuel où le clivage gauche-droite en Ville de Genève semble être à son comble après le vote du budget. Mi-décembre, la majorité de droite a voté d’importantes coupes dans la culture et le social, malgré l’effarement de la gauche. Ce contexte aura-t-il des répercussions sur la campagne? Du côté du PS, il s’agira en tous les cas de faire cavalier seul. Comme les autres partis, les socialistes auront leur propre affiche, avec leur propre slogan. Par contre, alors que le PLR mènera des actions communes avec le cercle de soutien, le PS se mobilisera pour le musée sur ses propres stands. Seule une petite pastille Oui au musée se retrouvera sur tout le matériel de communication des partisans du projet. «Notre slogan sera La culture, toute la culture!. Notre opposition aux coupes budgétaires se retrouve donc en filigrane de ce message», explique le chef de groupe socialiste Grégoire Carasso. Mais le conseiller municipal l’assure: le contexte ne change en rien la campagne qui s’annonce. «Indépendamment du budget, nous avons toujours eu le souci de faire passer un message propre au PS sur le MAH. Avoir le logo socialiste et MCG côte à côte n’a jamais été envisagé.» Pascal Spuhler, chef de groupe MCG, va dans le même sens: «La chance que nous avons, c’est qu’entre les partis politiques, il y a le cercle de soutien, qui nous rassemble. Ce sont eux qui s’occupent de faire le lien entre nous. Cela évite d’éventuels conflits.»

Charme de la démocratie

Pour Tobias Schnebli, chef de groupe d’Ensemble à Gauche, l’alliance avec l’UDC n’a rien de gênant. «Nous sommes d’autant plus à l’aise dans cette configuration que nous nous opposons à ce projet de longue date. Nous sommes les premiers à avoir dénoncé la convention qui lie Jean Claude Gandur à la Ville (ndlr: l’homme d’affaires promet de mettre 40 millions dans l’extension du musée). Le fait que l’UDC a rejoint le camp des opposants ne peut que nous réjouir.» L’UDC Eric Bertinat abonde: «Nous n’avons pas de problème à nous entendre sur un sujet ponctuel. Par contre, il sera plus malin de faire campagne chacun de notre côté, pour regrouper nos différents électorats.»

Les Verts sont les derniers à avoir pris position. «Ce n’est pas contre nature, c’est le charme de la démocratie. Les référendums donnent souvent lieu à des alliances de coalitions disparates, analyse le conseiller municipal Jean Rossiaud. Nous ne sommes pas alliés pour une cause, mais contre un mauvais projet.» (TDG)

Créé: 05.01.2016, 19h36

Infobox

Saga sans fin

Le 28 février, les habitants de la Ville de Genève se prononceront sur le référendum s’opposant au crédit de construction du projet d’extension et de rénovation du Musée d’art et d’histoire, qui s’élève à près de 132 millions de francs, dont 67 de contributions privées. L’homme d’affaires Jean Claude Gandur promet de mettre 40 millions pour l’agrandissement et de prêter ses collections au musée durant 99?ans. Le projet initial, qui a longtemps traîné dans un tiroir, remonte à… 1998!

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.