«C'est une nouvelle ère qui commence»

Constitution genevoiseLes défenseurs du texte se félicitent d'un «vote pour l'avenir». Pour les opposants, le combat n'est pas terminé.

Alain-Dominique Mauris, président du PLR, se satisfait de l'adoption de la nouvelle constitution genevoise.

Alain-Dominique Mauris, président du PLR, se satisfait de l'adoption de la nouvelle constitution genevoise. Image: Olivier Vogelsang

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pour les partisans du texte, l'adoption ce dimanche de la nouvelle constitution genevoise est un pas en avant. Les opposants se satisfont quant à eux du résultat obtenu face aux partis gouvernementaux tenants du «oui» et annoncent vouloir se battre ces prochaines années lors du processus de mise en œuvre de la nouvelle charte cantonale.

Un vote d'avenir pour les défenseurs

Emilie Flamand, présidente des Verts genevois, se dit «très heureuse que Genève vote pour l'avenir. Les populistes de droite comme de gauche n'ont pas réussi à faire triompher le non. Ce vote est un point de départ.» Elle ajoute que «les Verts se battront désormais pour que les articles que nous avons soutenus soient appliqués, en particulier le nouveau droit à un environnement sain».

Pour Alain-Dominique Mauris, président du Parti libéral-radical genevois, «c'est une nouvelle ère qui commence» appuyant notamment sur les dispositions pour le logement. Il souligne que «le Grand Conseil va devoir travailler à adapter les lois à cette nouvelle Constitution. Il faudra du temps pour y parvenir.»

Dans un communiqué, le Parti démocrate-chrétien salue un vote qui «ancre Genève dans le XXIè siècle» grâce à une nouvelle constitution «sans conteste plus lisible, plus claire, plus cohérente et propose de vraies innovations, à l’instar de l’introduction de la formation obligatoire pour les jeunes jusqu’à 18 ans».

Opposants: la lutte continue

Le Mouvement Citoyens Genevois (MCG), opposé au texte, insiste sur le faible taux de participation. Selon le parti, la constitution «n'a pas amené un enthousiasme en regard de l'enjeu avec un taux de 54% contre 46%». Le MCG précise «qu'il s’efforcera, par sa députation, à apporter les améliorations nécessaires pour le bien des Citoyennes et des Citoyens» à un texte qu'il juge «pas innovateur, trop long et mal ficelé».

Du côté de l'Avivo, on se satisfait du score du «non». «Avec un taux de refus de 46%, c'est pratiquement une victoire», réagit Christian Grobet. «Dès lundi, nous allons proposer à l'Avivo de lancer cinq initiatives pour remettre dans la Constitution ce qui en a été enlevé. En particulier le nombre de signatures pour les initiatives et les référendums. Nous allons demander à ce que ce nombre soit ramené à 5000 signatures.»

Réaction similaire à SolidaritéS. Pierre Vanek estime que «ce n'est pas un mauvais score face à tous les partis gouvernementaux qui se battaient pour le oui». Le parti d'extrême-gauche a en ligne de mire les élections cantonales de 2013. «Nous allons nous battre lors du processus de mise en œuvre du texte. Dès l'année prochaine nous espérons pouvoir nous battre depuis les bancs du Grand Conseil.» (TDG)

Créé: 14.10.2012, 14h35

Articles en relation

Les Genevois acceptent la nouvelle Constitution cantonale

Votation Le texte des Constituants est accepté par 54,1% des voix. Moins d'un tiers des électeurs se sont prononcés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Sortie du livre 'Sodoma, enquête au coeur du Vatican'
Plus...