Budget 2013: un poids lourd du PLR dénonce les "apprentis sorciers" de son parti

PolitiqueMichel Balestra dénonce "l'improvisation" des idées dévoilées par le PLR la semaine passée

Image: STEEVE IUNCKER GOMEZ

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

"La réforme; pas l'injustice et l'improvisation". Ancien président du parti libéral, du conseil d'administration des HUG, ancien député, chef d'entreprise, Michel Balestra n'est pas ce qu'on appelle un perdreau de l'année. Du coup, le texte qu'il a écrit en fin de semaine passée à son parti a un certain poids en particulier lorsqu'il passe une volée de bois vert aux députés Pierre Weiss et Renaud Gautier ainsi qu'au président du parti Alain-Dominique Mauris. Michel Balestra y dénonce "les apprentis sorciers" qui ont présenté la semaine passée dix propositions pour éradiquer le déficit du budget. Passant en revue les principales mesures proposées (abolition du pont de fin d'année, fin du plend, blocage des annuités, taxe personnelle), il termine: "Désolé les amis: en tant que patron, vous n'êtes ni formés, ni vraiment doués. Vous devez mieux faire. La réforme de l'Etat pour la diminution de ses charges de fonctionnement est un chantier prioritaire. Il est trop important pour laisser la place au désordre et à l'improvisation." Contacté, le président du parti, Alain-Dominique Mauris prend acte des reproches, "malgré leur tonalité, ils s'inscrivent dans les discussions que nous entreprenons." Les députés PLR, qui ont une réunion ce soir pour évoquer la prochaine séance du Grand Conseil, auront donc au moins un intéressant sujet de conversation supplémentaire au menu.

Créé: 12.11.2012, 16h18

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.