Bilan de trois ans de projets participatifs dans les quartiers

Exposition Jusqu’au trois octobre, une expo présente les mini-chantiers, des réalisations éphémères à Châtelaine, Vieusseux et aux Libellules.

Genève, le 26 septembre, 30 av. ErnestPictet, coup de projecteur sur les mini-chantiers, sur la photo, mini-chantier: le jardin vertical.

Genève, le 26 septembre, 30 av. ErnestPictet, coup de projecteur sur les mini-chantiers, sur la photo, mini-chantier: le jardin vertical. Image: pascal frautschi

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La conseillère d’Etat Michèle Künzler, le conseiller administratif Guillaume Barazzone et plusieurs associations et groupements d’habitants ont célébré ce jeudi trois ans de démocratie participative dans les quartiers. Une exposition présente les mini-chantiers, des réalisations éphémères qui ont vu le jour ces dernières années à Châtelaine, Vieusseux et aux Libellules, grâce à la collaboration entre les autorités et les habitants de ces quartiers. Le but est d’améliorer la qualité de vie par des aménagements ne demandant pas des années de planification ni des investissements énormes.

Les habitants ont fait part de leurs envies au Canton et aux communes, puis participé à l’élaboration et à la réalisation de ces projets. Un terrain de foot a ainsi vu le jour à Vieusseux, en attendant la densification de la zone. Aux Libellules, ce sont des massifs de fleurs qui ont été plantés et un parc à chiens qui a été aménagé. A la Concorde, un «jardin de la biodiversité» a été créé à l’aide de bacs végétalisés. A l’avenue Henri-Golay, un terrain vague a été transformé en terrain de beach-volley. Le long de l’avenue d’Aïre, le pavillon Cayla abrite un atelier de réparation de vélos. A Vieusseux, un jardin vertical a été installé sur le bâtiment de l’association d’artistes Picto grâce à un procédé innovant breveté par la Haute école du paysage, d’ingénierie et d’architecture (HEPIA), qui permet de faire pousser de la végétation sur un mur. D’autres quartiers ont vu apparaître ici des terrains de pétanque, là des toitures végétalisées, des potagers urbains ou encore des prairies fleuries.

L’exposition est à voir jusqu’au 3 octobre dans le jardin du bâtiment Picto, au 30 avenue Ernest Pictet.

(TDG)

Créé: 26.09.2013, 15h03

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Inde: vers une réélection du nationaliste Modi
Plus...