Bientôt plus de 500 nouveaux logements à Vieusseux

Logement Le futur visage du secteur Franchises-Vieusseux est connu. Les locataires seront relogés sur place.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’est l’une des plus grosses opérations urbaines aux portes de la ville. Le quartier de Vieusseux, sur la rive droite, va connaître une forte transformation ces quinze prochaines années. Les résultats d’un concours international ont été présentés vendredi. A la clé: 550 nouveaux logements à vocation sociale.

Il s’agit de détruire les petites maisons de trois étages construites dans les années quarante, qui longent notamment la route de Meyrin et celles des Franchises. Inadaptées aux besoins actuels, elles sont de vraies passoires énergétiques. 260 logements seront démolis. A la place, la Société coopérative d’habitations (SCHG) veut en reconstruire 550.

La Ville de Genève en profite pour réaliser plusieurs équipements publics (crèches, maison de quartier, restaurant scolaire, bibliothèque et poste de police municipale). Les personnes âgées disposent aussi de nouveaux logements. La Fondation des logements pour personnes âgées ou isolées, déjà présente sur le site, souhaite réaliser un nouvel immeuble avec 60 appartements disposant d’un encadrement. Il s'implantera en lieu et place du bâtiment qui avait fait l'objet d'une longue bataille juridique pour sa conservation.

Le vainqueur du concours est le bureau genevois Timothée Giorgis Architectes avec son projet «Papillon». Il reprend plus ou moins la forme urbaine du quartier en la redéployant. La dizaine de nouveaux bâtiments forme ainsi des poches ouvertes sur l’extérieur du quartier tout en renforçant son centre. Relativement courts, ils doivent favoriser les circulations internes. Circulations pédestres car les accès automobiles sont fortement réduits.

Les immeubles s’étagent sur neuf niveaux. La typologie des logements se libère du traditionnel «traversant» avec cuisine-salon d’un côté et chambres à l’opposé. Ici, on retrouve une typologie qui rappelle davantage les anciens appartements, avec la possibilité de les moduler. Au centre se trouve un petit hall à partir duquel les différentes pièces sont redistribuées. Les cuisines sont souvent fermées. Et la pièce qui lui est accolée peut être le salon, ou une chambre, selon le choix du locataire.

Le projet est estimé à 200 millions. Il est prévu de le réaliser par étapes, selon une opération tiroir. On construit une première tranche avant d’y loger les locataires des immeubles à démolir. Les autorisations pour la première étape pourraient être obtenues d’ici à la fin de l’année. Les logements pour seniors devraient aussi être les premiers à démarrer.

Aucune date précise n’a été avancée. Les partenaires sont en effet prudents. Ils estiment qu’avec le concours, on pourrait s’épargner l’élaboration d’un plan localisé de quartier. Mais le Département de l’urbanisme aura le dernier mot. Quoi qu’il en soit, l’opération devrait se dérouler sur une quinzaine d’années.

Les projets primés par le jury seront exposés à l’Espace Hippomène, à Châtelaine, du 9 au 19 avril. (TDG)

Créé: 08.03.2013, 13h29

Articles en relation

1850 logements construits en 2012, du jamais-vu depuis treize ans

Bâtiment L'objectif fixé par le plan directeur cantonal genevois publié la semaine dernière est de 2500 logements par année. Plus...

Genève vise toujours 50'000 nouveaux logements d'ici 2030

Plan directeur cantonal Le Grand Conseil a six mois pour adopter la version 2.0 du plan directeur, fruit de la concertation engagée par François Longchamp. Plus...

Cité Vieusseux: 260 logements seront détruits et 550 reconstruits

Logement Situé entre la route de Meyrin et la route des Franchises, ce quartier est appelé à de grands bouleversements.Un concours d’urbanisme est lancé. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.