«Bad buzz» pour le Servette FC

GenèveLe club genevois voulait promouvoir le match de dimanche avec «dérision». L'utilisation d'une photo extraite d'un site pornographique a généré des flots de commentaires.

L'image a été vraisemblablement prise lors du salon érotique Extasia organisé au Stade de Genève en 2016.

L'image a été vraisemblablement prise lors du salon érotique Extasia organisé au Stade de Genève en 2016. Image: Capture d'écran

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C'est l'histoire d'une communication qui tourne au vinaigre. Jeudi, le Servette FC a souhaité assurer la promotion du match dominical l'opposant à Young Boys. Sur son fil Twitter, le club grenat a publié une capture d'écran extraite du site pornographique «Pornhub», exposant le fessier d'une pornstar devant le logo de l'équipe genevoise. L'image a été vraisemblablement prise lors du salon érotique Extasia organisé au Stade de Genève en 2016. Il n'en fallait pas plus pour que les commentaires affluent sur le réseau social.

Deux heures suivant la publication de ce premier tweet auront suffi pour que le club tienne à s'expliquer. «Au lieu de nous sentir offusqué de voir notre logo sur cette plateforme (ndlr: Pornhub), nous avons préféré tourner cela en dérision.» S'ensuit un autre tweet, celui-ci pour «s'excuser» auprès des personnes qui auraient pu être heurtées par le cliché.

Un cliché jugé «choquant»

Heurté, le conseiller administratif Sami Kanaan soutient l'avoir été. Le magistrat socialiste juge l'utilisation d'une telle image «choquante». «Car elle utilise l'image dégradante de femme-objet véhiculée par des réseaux pornographiques pour vendre des billets», argumente celui qui est également candidat à sa propre réélection.

Quant au Servette FC, lui, a décidé tout simplement de supprimer sa publication.

Créé: 01.11.2019, 14h26

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Dix écoles genevoises cambriolées
Plus...