Après le verdict, les deux Genevois témoignent

«Sept de Briançon»«On est scandalisés et abasourdis par ce que représente ce verdict en termes de message politique», confient Bastien et Théo.

Les Genevois Théo et Bastien feront appel de ce verdict.

Les Genevois Théo et Bastien feront appel de ce verdict. Image: Georges Cabrera

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Joints jeudi soir au téléphone, les deux militants genevois, Bastien et Théo, ne mâchent pas leurs mots: «On est scandalisés par ce verdict et abasourdis par ce qu’il représente en termes de message politique, réagit Bastien. C’est le signe que l’État français et la justice sont du côté de la mort plutôt que de la solidarité. Cela s’inscrit dans un climat politique européen d’augmentation de la répression et de la dureté envers les migrants.»


Lire aussi: «Sept de Briançon»: les deux Genevois sont condamnés à 6 mois de prison avec sursis


Plus confiance dans la justice

La mort, selon eux, rôde à la frontière franco-italienne, «où ont lieu des pratiques inadmissibles qu’il nous tenait à cœur de dénoncer, poursuit Bastien. Par exemple les exactions, la violence policière, les passages à tabac ou encore le racket. Ici, l’État français agit impunément.»

Théo renchérit: «Ce verdict nous a fait perdre confiance dans la justice, et nous a montré que cette dernière ne va pas permettre de régler la situation aux frontières.»

Un verdict méprisant

Condamnés à 6 mois de prison avec sursis, les deux Genevois confirment qu’ils vont faire appel. «Mais même si nous avions été relaxés, nous aurions de toute façon continué à nous mobiliser, souligne Bastien. Plus que jamais, il faut éviter que ces montagnes ne deviennent un cimetière. Parce que les exactions vont continuer. Et parce que le phénomène des migrations ne vient pas de nulle part. Il est généré par la société capitaliste, un système que l’État français défend. Dans ce contexte, le verdict rendu ce jeudi à Gap est méprisant envers toutes les personnes solidaires et toutes celles qui sont démunies et exploitées.» (TDG)

Créé: 13.12.2018, 22h19

Articles en relation

Théo: «Nous avons eu des hauts, des bas, et beaucoup d’émotions»

Procès des sept de Briançon À Gap, six mois de prison avec sursis ont été requis contre Théo et Bastien. Les plaidoiries ont duré une bonne partie de la nuit. La défense en appelle aux principes fondamentaux. Plus...

Le procès très politisé de deux Genevois à Gap

Les sept de Briançon Poursuivis pour avoir fait entrer des migrants en France, Théo et Bastien ne regrettent rien face à la justice française. Récit d’une audience hors du commun. Plus...

«Criminalisés pour avoir montré de la compassion»

Justice Les «trois de Briançon» sont accusés d’avoir aidé des migrants à entrer illégalement en France. Bastien et Théo s’expriment pour la première fois avant leur procès le 31 mai. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève des jeunes pour le climat
Plus...