En Ville de Genève, six listes à la conquête de la Mairie

Municipales 2015En Ville de Genève, quatorze candidats briguent les cinq sièges du pouvoir exécutif. Rudes batailles en vue.

Le Palais Eynard, siège de la Mairie de Genève.

Le Palais Eynard, siège de la Mairie de Genève. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pas moins de quatorze candidats présentés sur six listes briguent les cinq sièges du gouvernement de la Ville de Genève. La liste définitive a été mis en ligne le 10 février sur le site de la Chancellerie d'Etat. Le site des élections présente également la liste des 1723 candidats au 924 sièges de conseillers municipaux et des 222 candidats aux 137 sièges des exécutifs des 45 communes genevoises. Le premier tour des élections aura lieu le 19 avril, le second tour le 10 mai.

Les 1722 candidats en lice pour le 19 avril

La liste no 1, celle de «L'Alternative Les Verts Parti socialiste», présente les trois conseillers administratifs sortants: les socialistes Sandrine Salerno et Sami Kanaan et l'écologiste Esther Alder.

La liste numéro 2, celle de l'Entente genevoise PLR-PDC, présente quatre candidats au Conseil administratif où elle ne détient qu'un fauteuil, celui qu'occupe le PDC Guillaume Barazzone qui a succédé au PLR Pierre Maudet en novembre 2012. Les trois autres candidats de l'Entente, connus depuis le mois de juin dernier, sont Pierre Conne, député PLR, Natacha Desfayes-Buffet (l'enseignante conseillère municipale PLR a épousé l'automne dernier le président du PDC Sébastien Desfayes) et Adrien Genecand, l'actuel chef du groupe PLR au Conseil municipal.

Le cinquième conseiller administratif sortant et doyen de fonction du collège exécutif - il a été élu pour la première fois en 2007 - souhaite poursuivre son mandat. Rémy Pagani, présenté sur une liste «Ensemble à Gauche» (liste no 5), sera flanqué de deux candidates Véra Figurek et Hélène Ecuyer. Le MCG lance poour sa part les conseillers municipaux Carlos Medeiros et Daniel Sormanni. Pascal Spuhler qui figurait sur la liste provisoire le 2 février a été retiré.

A l'UDC, la décision de présenter Thomas Bläsi a été prise le 13 janvier. Les Verts libéraux ont été les derniers à publier le nom de leur candidat, une candidate en l'occurrence, Sue Putallaz. Contrairement à ce qu'indique la liste provisoire diffusée par la chancellerie, elle ne fait pas liste commune avec Fabien Jakob, lequel est seulement candidat Vert'libéral au Conseil muncipal. Le PBD, le parti d'Evelyne Widmer-Schlumpf ne présente pas de candidat à l'Exécutif de la Ville.

Les alliances se formeront au deuxième tour le 10 mai. A gauche, elles devraient aller de soi entre le couple PS-Verts et Ensemble à Gauche. A droite, une liste commune élargie englobant le PDC, le PLR, l'UDC et le MCG sera sans doute plus compliquée.

Il faut obtenir 50% le 19 avril

Le nouveau mode de scrutin à deux tours des 45 exécutifs communaux, qu'impose la nouvelle Constitution, adoptée par les Genevois en octobre 2012, n'est sans doute pas étranger à la difficulté qu'ont les partis à boucler leur liste. Pour être élu au premier tour, 50% des suffrages exprimés sont nécessaires. Le deuxième tour, pour ceux qui auront échoué, aura lieu le 10 mai à la majorité simple. Même si la personnalité des candidats est importante dans un scrutin majoritaire, nouer des alliances ou élargir celles déjà constituées sera déterminant pour l'emporter.

NDLR: Cet article a été mis à jour le 10 février (TDG)

Créé: 05.02.2015, 18h04

Articles en relation

Carte des Municipales 2015

Canton de Genève Le 19 avril, les 45 communes genevoises renouvellent leurs organes délibératif et exécutif. Toutes les listes, commune par commune. Plus...

1723 candidats dont 620 femmes à l’assaut des Conseils municipaux

Municipales 2015 Les élections auront lieu le 19 avril. Le deuxième tour pour élire les Exécutifs est fixé au 10 mai. Plus...

Avis de tempête électorale sur les villes genevoises

Elections municipales La fièvre monte dans les douze plus grandes communes à la veille des élections municipales. Tour   d’horizon des défis majeurs à relever par les futurs élus lors de la législature 2015-2020. Plus...

Bisbille en Ville autour du vote des étrangers

Politique Certains collègues de Sandrine Salerno accusent cette dernière de trop tirer la couverture à elle. Plus...

Partis cherchent bons candidats

Au niveau des conseils municipaux, les partis se trouvent parfois confrontés à une autre difficulté, celle de convaincre des citoyens de se porter candidats. La fonction de conseiller municipal est devenue chronophage et assez ingrate, voire frustrante. Le grand nombre de démissions en cours de mandats ne s'expliquent pas uniquement par le déménagements des élus dans d'autres communes.

Présent dans ztrois communes en 2007 et dans seize conseils municipaux en 2011, le MCG est en phase de consolidation, dit son secrétaire général François Baertschi, qui reste évasif alors que l'assemblée du Mouvement se réunit ce jeudi soir. A l'exception d'Onex où Eric Stauffer va se représenter et de Lancy où Roger Golay brigue un poste à l'Exécutif pour la seconde fois, des candidatures MCG dans les Mairies de la Ville, de Vernier, de Meyrin ou de Carouge est encore en discussion, dit-il. (JFM)

La barre des 50%

Tous les conseils municipaux seront élus au système proportionnel. Pour la première fois dans l'histoire genevoise, les maires et leurs adjoints et, dans les communes de plus de 3000 habitants, les trois conseillers administratifs (cinq en Ville de Genève) devront obtenir 50% des voix au premier tour le 19 avril. A défaut, ils devront se soumettre à un deuxième tour. Il aura lieu le 10 mai.

Sept scrutins en 2015

L'année 2015 sera chargée pour les citoyens du canton de Genève. Trois dimanches de votations (les 8 mars, 14 juin et 29 novembre) et quatre d'élections (les Municipales le 19 avril et le second tour de l'élection des Exécutif le 9 mai, les élections nationales le 18 octobre et le second tour du Conseil des États le 8 novembre). Compte tenu que chacune des échéances est précédée de quatre, cinq, voire six semaines de campagne, on risque bien de vivre une année de débats et d'actions politiques quasi ininterrompue.

288 listes pour 45 communes en 2011

En 2011, 188 listes avaient été déposées pour l'élection des conseils municipaux. Elles contenaient les noms de 1808 candidats (1172 hommes et 636 femmes). 288 listes se sont disputé le pouvoir exécutif dans les 45 communes genevoises (146 hommes et 62 femmes). (JFM)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

France: une amende de 3,7 milliards d'euros pour UBS
Plus...