A 150 km/h en pleine ville au volant d’un fourgon volé

Justice genevoiseLes derniers calculs de la police alourdissent le dossier des trois voleurs arrêtés l’an dernier.

Perte de maîtrise du véhicule au carrefour des rues de Chantepoulet-Paul Bouchet.

Perte de maîtrise du véhicule au carrefour des rues de Chantepoulet-Paul Bouchet. Image: google street wiew

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’est l’histoire de trois petites frappes qui pensaient avoir fait le plus dur l’été dernier… Au volant d’un fourgon dérobé en mai à Saint-Pierre en Faucigny (Haute-Savoie), ils ont fait main basse sur une grosse moto dans un parking privé situé à la rue des Lattes, à Meyrin.

Une fois la Kawasaki glissée dans le coffre, les jeunes Français n’avaient plus qu’à rentrer chez eux à Bonneville pour revendre leur magot et se remplir les poches. Manque de chance: peu après leur dernier forfait, les voleurs, âgés entre 22 et 25 ans, ont croisé une patrouille de police qui était en service par hasard dans le quartier. Pris de panique, ils se sont enfuis. Vers la frontière? Non au centre-ville… Et en roulant à 150 km/h. Selon nos informations, cette vitesse, calculée récemment par les enquêteurs de la police genevoise, alourdit le dossier des trois prévenus. L’un d’entre eux, défendu par Me Michel Celi Vegas, est toujours à Champ-Dollon, cinq mois après la fameuse course-poursuite. L’instruction du procureur touchant à sa fin, le trio pourra encore être jugé cette année.

A l’époque, soit le 4 août vers 1 h du matin, le rodéo urbain, entre l’avenue Sainte-Cécile, à Meyrin, et le centre-ville de Genève, a mobilisé une demi-douzaine de voitures de police: un parcours de 8 kilomètres le long de la route de Meyrin, de la rue de la Servette et qui se termine à la rue de Chantepoulet. C’est dans ce dernier secteur, à l’angle avec la rue Paul Bouchet en face de Manor, que le fourgon part en embardée. Il est 1 h 20 du matin. Deux des prévenus sont rapidement appréhendés à la rue des Etuves. Le troisième essaie de s’enfuir, mais il ne fait pas le poids face au flair et à la condition physique du chien policier.

Développements dans nos éditions imprimée, électronique et iPad. (TDG)

Créé: 23.01.2014, 08h21

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Suisse-UE: Toujours pas d'accord-cadre
Plus...