96 nouvelles places de crèche aux Eaux-Vives

GenèveLe Conseil municipal a voté à l’unanimité quatre crédits d’un montant total de plus de 9 millions.

Image: Maurane Di Matteo

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’est une rentrée politique très sage qu’a vécue hier soir le Conseil municipal de la Ville de Genève, peut-être intimidé par sa nouvelle salle à l’Organisation mondiale de météorologie? Quoi qu’il en soit, peu de débats, mais un vote important, et à l’unanimité, qui devrait réjouir les familles: la création de 96 nouvelles places de crèche à la Villa Ambrosetti, route de Frontenex, aux Eaux-Vives. Elle sera possible grâce à quatre crédits d’un montant total de quelque 9,1 millions de francs bruts (environ 8,6 millions net recettes déduites). L’essentiel de cette somme permettra la transformation partielle du bâtiment.

La conseillère administrative en charge de la cohésion sociale et de la solidarité, Esther Alder (Verts), a salué la rapidité avec laquelle la commission des travaux et constructions s’est saisie du projet. Elle a rappelé que le taux de couverture des besoins en place de crèche est d’environ 80% en moyenne en Ville, contre 69% dans le quartier des Eaux-Vives, soit un des taux les plus faibles. «Cela devrait détendre la situation, estime-t-elle, d’autant que dans les environs, un projet à la gare des Eaux-Vives prévoit 116 nouvelles places à terme, et qu’un partenariat avec l’Église protestante devrait aussi permettre de créer une structure pour la petite enfance.»

Le conseiller municipal PDC Alain de Kalbermatten a quand même souligné que l’Exécutif «a traîné depuis 2008 et a mis énormément de temps». En réalité, le Conseil administratif avait mandaté à l’époque une étude sur la possibilité d’implanter des appartements relais pour personnes en situations de précarité socio-économique ou de violence. Une proposition alors balayée par le législatif, qui ne voulait pas déloger les locataires en place. Le conseiller administratif Rémy Pagani (EàG) a marqué sa désapprobation par rapport à cette critique, relevant être parti «d’un taux de couverture des besoins de 40% il y a dix ans, pour atteindre 100%», selon lui dans deux ans. «C’est toujours compliqué de faire une crèche dans un bâtiment qui n’a pas été prévu pour ça.»

Le futur espace de vie enfantine devrait occuper le rez-de-chaussée et le premier étage du bâtiment à l’horizon 2020. Il comprend par ailleurs quatre logements occupés par des étudiants dans les étages supérieurs. (TDG)

Créé: 12.09.2018, 07h51

Articles en relation

Le soutien à la création de places de crèche se jouera à une voix près

Famille Le Matin Dimanche Les camps du oui et du non sont au coude-à-coude. Dans un suspense total, les deux élus de la Lega pourraient faire la différence mardi lors du vote au Parlement. Plus...

À Aire-la-Ville, des riverains attaquent un projet de crèche

Champagne Le référendum contre l’espace de vie enfantine a abouti. Ses auteurs craignent les nuisances d’une telle structure. Plus...

La Villa Ambrosetti devrait abriter une crèche

Ville de Genève Le Municipal de la Ville de Genève a soutenu à l’unanimité le projet d’un montant de 8,7 millions. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Barrière de röstis pour les initiatives alimentaires
Plus...