Les 8-12 ans ont leur magazine scientifique

RevueL’Université de Genève crée Campus Junior. Un trimestriel auquel on peut s’abonner gratuitement.

Le premier numéro.

Le premier numéro. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des dessins, de la couleur, une mise en page aérée et un graphisme attrayant. Des articles de fond, des infographies et des bandes dessinées pour présenter les découvertes scientifiques avec simplicité. Sans oublier des jeux et du bricolage, proposés comme des «moments de respiration». Sur 28 ou 32 pages de papier glacé, Campus Junior, le nouveau magazine de l’Université de Genève, s’est donné les moyens de séduire son public cible: les enfants de 8 à 12 ans. Le premier numéro de ce trimestriel est sorti en décembre, tiré à 13000 exemplaires; le magazine compte déjà 1800 abonnés.

Comme son frère aîné Campus, le journal vise à diffuser gratuitement le savoir universitaire. En adaptant le contenu à la jeunesse. Tout a été longuement réfléchi et minutieusement préparé. La rédactrice et coordinatrice, Sophie Hulo, biologiste de formation, travaille depuis dix ans à La Passerelle, cette structure de l’Université qui organise des événements scientifiques afin de créer des liens avec la cité.

Cette expérience l’a rendue sûre d’une chose: les 8-12 ans forment «un public très preneur: les enfants ont une très grande curiosité. Dans les activités de La Passerelle, comme les goûters des sciences, ils montrent une envie de partager leur expérience avec leurs parents. De notre côté, nous avions envie de garder une trace du travail de vulgarisation entrepris. Au fil du temps, on a senti qu’un journal permettrait de répondre à cette double attente.»

Conçu en collaboration avec RTS Découverte et la journaliste Tania Chytil, Campus Junior regorge d’informations scientifiques. La prouesse est de rendre le contenu attirant et simple d’accès. «Les pages sont rythmées de manière à offrir différents niveaux de lecture.» L’équipe rédactionnelle a organisé un concours pour choisir son graphiste et son illustrateur. Le travail de Perceval Barrier et de Jéromeuh a séduit un jury d’une centaine d’enfants.

Tout cela a un prix: la production d’un numéro coûte entre 20 000 et 25 000 francs. «Le financement est assuré par un fonds alimenté en grande partie par des privés, comme la fondation Wright. Et un quart du budget est pris en charge par notre partenaire RTS-Découverte», précise Sophie Hulo.

Le premier numéro propose un dossier sur l’expédition d’archéologues et de géologues de l’Université, qui ont navigué en Grèce à bord du bateau solaire PlanetSolar afin de trouver l’un des premiers villages d’Europe enfoui sous la mer. En mars, Campus Junior s’intéressera aux planètes hors du système solaire. Du contenu qui pourrait être utilisé en classe par des enseignants, espère Sophie Hulo.

Créé: 11.01.2015, 17h12

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Moubarak
Plus...