Passer au contenu principal

Près de 80 candidats visent une place dans un exécutif communal le 5 avril

À Vernier, Lancy et Meyrin, la bataille s’annonce acharnée.

Photo d'illustration
Photo d'illustration
Steeve Iuncker-Gomez

Quelque 80 candidats brigueront une place le 5 avril dans l’un des 21 exécutifs communaux dont la composition n’est pas encore connue. Les listes ont été déposées mardi au Service des votations. Le point à Vernier, Lancy et Meyrin, les trois plus grandes communes hors Ville de Genève.

À Vernier, la bagarre pour accéder à la Mairie se poursuit. Le socialiste Martin Staub est certes déjà réélu et son colistier Vert Mathias Buschbeck – bon deuxième au premier tour – est aux portes de l’Exécutif. Mais reste un petit suspense pour le troisième fauteuil. Même si lundi, le PS, les Verts et le PLR ont décidé de faire liste commune avec les candidatures du Vert Mathias Buschbeck et du PLR Gian Reto Agramunt. «Cette alliance des forces constructives a pour objectif de faire barrage aux populistes qui par le passé ont porté préjudice à notre commune», indiquent les trois partis à nouveau unis. Lisez, plus concrètement, faire barrage à un homme… le MCG Thierry Cerutti, 4e dimanche. Malgré cette alliance fort solide au niveau purement comptable, le 2e tour reste ouvert. C’est du moins ce qu’avance le bouillant MCG, qui pourra compter sur le soutien de l’UDC. «La population en a marre de ces alliances politiciennes contre nature!» riposte-t-il.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.