Passer au contenu principal

6,3 millions pour traverser le lac

Le Grand Conseil accepte un crédit d’étude raboté. Les routes d’accès de l’infrastructure recevront des noms féminins.

L’ensemble du projet a été accepté par 55 oui contre 41 non.
L’ensemble du projet a été accepté par 55 oui contre 41 non.
Laurent Guiraud

La traversée du lac? Le sujet a permis aux députés de briser le charme soporifique qui s’abat sur eux depuis que les débats se déroulent à la salle Popov au cœur de l’UIT. Vendredi soir, cette question identitaire a suscité quelques étincelles.

Pourquoi revenir sur la question? En juin 2016, le peuple acceptait une initiative réclamant une traversée du lac permettant «l’achèvement du contournement de Genève». Et du coup, il faut lancer des études. Sous la dernière législature, le conseiller d’État Luc Barthassat avait réclamé 24 millions, une demande rabotée à 6,3 millions puis remise à son niveau initial par la Commission des transports. C’est sur cette somme que le parlement a dû se prononcer.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.