Passer au contenu principal

Le castor genevois a 60 ans et toutes ses dents!

Novembre 1956, Maurice Blanchet et d’autres passionnés réintroduisent le premier castor de Suisse dans la Versoix.

La réintroduction du castor en Suisse a été un succès. On le doit notamment à Maurice Blanchet et Robert Hainard, qui, en novembre 1956, relâchèrent le premier de ces rongeurs en Suisse.
La réintroduction du castor en Suisse a été un succès. On le doit notamment à Maurice Blanchet et Robert Hainard, qui, en novembre 1956, relâchèrent le premier de ces rongeurs en Suisse.
DR

C’est une aventure un peu folle qu’une poignée de passionnés tenta un jour de novembre, il y a soixante ans, dans les bois de Versoix. Les naturalistes genevois Maurice Blanchet et Robert Hainard, avec d’autres amoureux de la nature, relâchèrent un castor femelle capturé par eux-mêmes en France, dans le Gard. Une première pour la Suisse, après que le castor y ait été éradiqué au début du XIXe siècle. Cet acte pionnier a ouvert la voie à la réintroduction d’autres espèces disparues, comme le lynx et le gypaète. Mais c’était loin d’être gagné d’avance. Personne ne croyait aux chances de réussite de ce projet: «Il est très difficile, actuellement, d’imaginer avec quelle obstination – et quelquefois quelle panique – il nous fallut lutter contre un certain scepticisme qui, du reste, après vingt ans de réussite, se manifeste encore ici ou là», note Maurice Blanchet en 1977, quelques mois avant sa mort, dans son livre «Le castor et son royaume».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.