«Plus de 500'000 francs pour éviter les expulsions de personnes âgées en 2018»

Pro Senectute GenèveL’organisation des seniors fête ses 100 ans. Son directeur pointe les carences politiques qui nuisent au bien-être des aînés.

Joël Goldstein, Directeur de Pro Senectute Genève.

Joël Goldstein, Directeur de Pro Senectute Genève.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

À l’occasion de son 100e anniversaire, Pro Senectute Genève organise une fête «hors du commun», samedi sur la plaine de Plainpalais. Un millier de seniors sont attendus. La manifestation rappellera de manière symbolique la nécessaire protection dont les aînés ont besoin. Joël Goldstein, directeur de Pro Senectute Genève, répond à nos questions.

Une fête «hors du commun», promettez-vous… Qu’en attendez-vous?
Cette manifestation se veut festive et rassembleuse, mais aussi visible et médiatisée. Nous souhaitons que les seniors soient placés au cœur de l’événement avec un grand goûter à 16 h 30, suivi d’un bal jusqu’à 19 h 30. Diverses démonstrations encourageront aussi la pratique quotidienne d’un sport. Rendue possible uniquement grâce à des dons, cette Fête des seniors proposera encore une «flashmob» animée par Gym Seniors à 15 h 30. Puis débutera, dès 16 heures, une performance où des personnes âgées ouvriront des parapluies aux couleurs de Pro Senectute. Objectif: rappeler de manière symbolique la nécessaire protection dont chacun a besoin pour affronter les intempéries qui vont de pair avec l’avancée en âge.

Estimez-vous que les droits et la dignité des aînés sont respectés à Genève?
Le centenaire de Pro Senectute Genève est une belle opportunité d’attirer l’attention et de parler du quotidien des seniors, dont les enjeux sont trop souvent ignorés. La lutte contre la précarité et l’isolement, ainsi que les urgences liées à une population vieillissante en forte augmentation sont autant de combats pour Pro Senectute Genève. Les soutiens sont multiples et vont de la consultation sociale à l’aide administrative, sans oublier la lutte contre l’isolement ou encore le soutien aux proches de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Vous ne devez pas manquer de travail…
En 2018, plus de 6000 personnes âgées ont bénéficié de prestations de Pro Senectute Genève et le nombre de demandes auxquelles l’association doit faire face continue de croître. Nous avons ainsi distribué plus d’un million de francs de fonds publics et privés en aides financières, dont la moitié de cette somme pour éviter des expulsions d’appartements en raison du surendettement.

Comment Pro Senectute défendait-il les aînés il y a cent ans?
Pro Senectute Genève œuvre depuis toujours pour le maintien et l’amélioration du bien-être des aînés. À Genève, c’est la Fondation pour la vieillesse, devenue Pro Senectute Genève, qui a ouvert en 1932 la Cité Vieusseux, premier lieu de vie pour les personnes âgées jamais construit en Suisse, dans l’idée d’offrir un temps de qualité avant l’hospice. À l’échelle nationale, la première victoire de Pro Senectute fut l’introduction de l’AVS en 1948, cause pour laquelle elle lutta dès ses débuts. Afin de garantir aux seniors et à leurs proches des prestations qui enrichissent leur quotidien, Pro Senectute s’adapte continuellement aux évolutions sociétales.

Quels sont vos combats aujourd’hui?
Maintenir les prestations de la Consultation sociale et l’octroi d’aides financières aux seniors, mais nous manquons de ressources. L’Office fédéral des assurances sociales (OFAS) ne finance nos charges de fonctionnement plus qu’à hauteur de 50% (contre environ 2 tiers en 2017 encore). Selon, le principe de subsidiarité entre la Confédération, le Canton et les communes, l’OFAS demande à présent aux cantons et aux communes de financer le 50% restant. Or chacun se renvoie la balle…

La nouvelle loi genevoise sur la répartition des tâches entre le Canton et les communes ne vous aide-t-elle pas?
En force depuis 2017, cette loi n’a toujours pas commencé à faire sentir ses effets, en particulier dans l’accompagnement des personnes âgées. Des négociations sont en cours avec le Canton et les communes, mais nous peinons à obtenir une participation financière de leur part. Alors nous nous tournons vers des fondations privées. Or, est-ce bien leur rôle de palier à cette situation?

Parlez-nous des carences et des réussites du soutien aux aînés…
Si depuis 1948 le filet social a été renforcé, il n’en demeure pas moins désorganisé. Il faut s’employer à créer un tissu cohérent. Pour ce faire, nous renforçons notre partenariat dans le réseau et nous tenons à disposition du Département de la cohésion sociale pour travailler sur l’émergence d’une loi senior. Il manque une véritable coordination des actions, tant sur le plan cantonal que sur le plan communal. Le fait que les départements de la santé et du social soient séparés ne facilite pas le dialogue entre les différents services impliqués et ne permet pas d’assurer une action cohérente. Au niveau des communes, si certaines mettent à disposition des prestations pour les seniors, il n’y a pas vraiment de concertation entre elles pour proposer une politique globale et égalitaire. Par contre, soulignons que l’ensemble des associations et des organisations de la santé et du social travaillant pour le mieux-être des seniors collaborent très bien ensemble pour remédier à ces manques de décisions politiques.

Qu’appréciez-vous auprès des seniors?
Ils sont le lien avec nos racines et notre compréhension du monde. Pour construire le monde de demain, nous avons besoin de leur sagesse et de leurs expériences. Leur implication dans la cité est très sous-estimée, mais sans eux et leur investissement dans le bénévolat, de nombreuses associations ne pourraient pas fonctionner. Les seniors permettent le lien entre les générations, c’est pour cela que notre devise est: «Plus fort ensemble».

Fête des seniors
Organisée par Pro Senectute, le samedi 12 octobre, dès 13 h, sur la plaine de Plainpalais

Créé: 10.10.2019, 07h23

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...