Près de 4700 jeunes protestants vont fêter la Réforme à Genève

Spiritualité Le festival Reformaction démarre vendredi. Avec culte, ateliers et concerts à l’Arena. Les jeunes dormiront dans des salles de gym.

Un spectacle son et lumière sera projeté sur le mur des Réformateurs.

Un spectacle son et lumière sera projeté sur le mur des Réformateurs. Image: Laurent Guiraud (archives)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Spectacle son et lumière sur le mur des Réformateurs, concert d’un groupe californien à l’Arena et des salles de gym de collèges reconverties en dortoirs géants: c’est ce qui attend Genève de vendredi à dimanche. La Fédération des Églises protestantes de Suisse (FEPS) organise en collaboration avec des associations évangéliques et d’autres organisations de jeunesse un festival, intitulé Reformaction, pour les jeunes dans le cadre des festivités des «500 ans de la Réforme».

Un événement de taille: plus de 4700 jeunes dès 13 ans originaires de toute la Suisse et d’ailleurs sont attendus. «Un tel événement de jeunesse, regroupant des Eglises diverses – réformées et évangéliques – est une première en Suisse, voire en Europe», souligne Vanessa Trub, membre du comité et pasteure à l’Eglise protestante de Genève (EPG).

Louanges de surfeur et culte

Le festival démarre vendredi soir par une célébration d’ouverture commune avec Frère Alois et d’autres frères de la communauté œcuménique de Taizé, devant le mur des Réformateurs, éclairé par une mise en scène multimédia. Samedi matin, les participants auront le choix entre 115 ateliers. «Ça va de débats aux visites de la Fondation Bodmer ou du CERN en passant par un atelier gospel», expose Vanessa Trub, qui travaille sur le projet depuis près de trois ans.

L’après-midi, l’Arena accueillera des orateurs puis des concerts dont celui d’un groupe californien à succès, Switchfoot. Il a vendu des millions d’exemplaires de ses albums aux textes d’inspiration chrétienne et a reçu un Grammy award (distinction musicale internationale). Enfin, le dimanche matin, un culte télédiffusé sera donné à la cathédrale Saint-Pierre et retransmis dans différents lieux à Genève dont le temple de la Fusterie et Saint-Gervais.

Le canton de Berne est le plus fortement représenté avec 550 inscriptions, suivi par Vaud avec 480 et Thurgovie avec 420 participants. «Nous accueillerons aussi une délégation internationale composée notamment de membres de l’Eglise protestante maorie, du Togo et du Mozambique.» Un déferlement de jeunesse qu’il va falloir héberger. «Pour cela, nous avons collaboré avec les autorités cantonales, qui nous ouvrent les salles de gym de plusieurs écoles, de l’Hepia à Calvin, explique Vanessa Trub. Les jeunes apportent le nécessaire pour dormir, nous nous chargeons de leur fournir les petits-déjeuners, avec le soutien de Pro Natura.»

Pas seulement une fête

Genève n’a pas été choisie par hasard. «La ville a été sélectionnée parce que c’est une cité de la Réforme, internationale et humanitaire», résume la pasteure. Le travail est de longue haleine. «Ce qui prend du temps, c’est de réunir les Eglises et de les faire travailler en commun.» Car le festival ne se résume pas à un événement festif. «Il s’inscrit dans une réflexion autour de la Réforme pour se pencher sur ses principes, sur son héritage et s’inscrire dans sa continuité d’ouverture et d’œcuménisme. C’est aussi une occasion de rencontres, de réflexion sur son identité, d’accueil de l’autre.»

Wendy, Genevoise de 19 ans et membre de l’EPG, participera au culte du dimanche. Elle abonde: «Ce n’est pas une simple fête, rien n’est fait en surface, même les concerts poussent à la réflexion à travers les paroles des chansons. Ça va être une formidable occasion de rencontres, notamment de délégations étrangères.» Issue d’une famille pratiquante, elle s’est retrouvée «sans église fixe» avant de trouver sa place au @LeLAB. L’EPG a mis sur pied en 2015 un groupe de travail pour que les 18-39 ans puissent constituer leur communauté, disposer d’un lieu qui leur est propre – le temple de Plainpalais – et organiser des événements. Ainsi est né @LeLAB, «où j’ai trouvé un esprit qui représente exactement ma spiritualité».

Reformaction Certains événements durant le week-end sont ouverts au public. Plus d’informations sur www.reformaction.ch

Créé: 02.11.2017, 15h05

Articles en relation

«La Réforme a profondément modifié la Suisse»

500 ans de la Réforme Le conseiller fédéral Alain Berset était à Genève ce jeudi pour lancer les célébrations des 500 ans de la Réforme. Interview. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...