Les 350 millions de francs du clan Abacha seront confisqués

JusticeLe Tribunal de police a décidé de saisir l'argent qui se trouve au Luxembourg. Les 350 millions reviendront dans un premier temps à Genève.

L'ancien dictateur nigérian Sani Abacha.

L'ancien dictateur nigérian Sani Abacha. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Deuxième revers pour la famille Abacha. Après la condamnation d’Abba Abacha à un an de prison avec sursis au mois d’octobre, le Tribunal de police vient de décider, ce vendredi, de séquestrer les 350 millions de francs appartenant au clan Abacha et se trouvant actuellement au Luxembourg.

La somme reviendra à Genève et une partie sera versée à l’Etat lésé, autrement dit dans ce cas, le Nigeria. Quel pourcentage de ces fonds restera en Suisse, impossible de le déterminer pour le moment. Les points de vue risquent de diverger selon qu’on se place du point de vue du Nigeria ou de Genève. Quoi qu’il en soit, une indemnité sera retenue par le Canton qui mène cette procédure depuis 13 ans.

Les avocats de la famille Abacha comptent faire recours contre ce jugement comme ils ont d’ailleurs fait appel contre la condamnation d’Abba Abacha. Le séquestre ne sera donc concrétisé que lorsque appels et recours seront définitivement tranchés.

Toujours riches

Même privés de leurs 350 millions, les Abacha ne se retrouveront pas complètement dépourvus. Me Enrico Monfrini, avocat du Nigeria, précise qu’il leur reste encore 250 millions au Lichtenstein, 350 millions à Jersey et 150 millions à Paris. Du côté suisse, 700 millions qui se trouvaient dans les coffres helvétiques ont déjà été rendus au Nigeria.

Au mois d’octobre, le Tribunal de police avait reconnu Abba Abacha coupable de participation à une organisation criminelle. Lui et sa famille ont pillé les fonds de leur pays lorsque le père Sani Abacha était au pouvoir entre 1993 et 1998. Ils ont fait sortir le plus d’argent possible du pays et l’ont dispersé dans divers comptes et diverses sociétés écran à travers le monde.

Dans cette organisation criminelle, plusieurs personnes ont déjà été condamnées à Genève pour blanchiment d’argent ou soutien à une organisation criminelle.

Pour le président du Tribunal de police, Vincent Fournier, il ne fait aucun doute que cette organisation criminelle contrôlait les comptes luxembourgeois. Il note que depuis que la demande lui a été faite, il y a six ans, la famille n’a jamais pu expliquer la provenance de cet argent. Aux yeux du juge, les 350 millions séquestrés sont clairement d'origine criminelle. (TDG)

Créé: 30.11.2012, 16h29

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Inquiétude chez les employés de TAmedia
Plus...