Plus de 300 logements autour de la gare CEVA

Chêne-BourgLe déclassement a été accepté par le Grand Conseil. Le projet permettra de relier le nord et le sud de la commune.

Modélisation de la future gare de Chêne-Bourg

Modélisation de la future gare de Chêne-Bourg Image: EMA Architectes

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le centre de Chêne-Bourg va retrouver un nouveau souffle. Ces prochaines années, plusieurs centaines de logements et de surfaces d’activités verront le jour autour de la nouvelle gare de la ligne Cornavin-Eaux-Vives-Annemasse (CEVA). Le déclassement de cette zone de près de six hectares, qui deviendra ainsi un pôle important de la région des Trois-Chêne, a été accepté par le Grand Conseil à la fin du mois de février.

Ce grand projet se réalisera en deux étapes. Le premier secteur à urbaniser est situé au sud des rails de chemin de fer, du côté de la place de la Gare. La zone offre un potentiel de 230 à 250 logements et près de 6000?m2 dédiés à des activités commerciales. Ces nouveaux édifices seront construits au-dessus de la gare du CEVA qui, elle, sera souterraine.

Pour l’heure, la Commune attend que l’Etat lui transmette le Plan localisé de quartier (PLQ), qui prévoit notamment une tour de 19?étages. Le document a été mis à l’enquête publique à la fin de l’année passée et a suscité une série d’observations de la part des habitants. Celles-ci seront traitées par la Commune, qui donnera son préavis dans le courant de l’année.

Dynamiser le centre

«Nous sommes prêts, assure Beatriz de Candolle, conseillère administrative à Chêne-Bourg. Ce projet va dynamiser notre centre, qui va devenir un véritable pôle d’échange modal. Il permettra également de relier le nord et le sud de la commune, aujourd’hui séparés par la barrière hermétique qu’est la ligne de chemin de fer. Il faudra veiller à ne pas construire une nouvelle barre d’immeubles qui coupe à nouveau notre territoire en deux.» L’urbanisation de la zone, qui devrait encore faire l’objet d’un concours d’architecture, nécessitera quelques investissements communaux, notamment l’agrandissement d’une école primaire et probablement la création d’une crèche.

Constructions dès 2016

La seconde étape vise à densifier un secteur au nord des rails, près du chemin de la Mousse. Ici, une centaine de logements pourront être créés. Quelque 3000?m2 seront destinés aux activités artisanales et industrielles. Cette zone fera l’objet d’un autre PLQ, qui devra également être discuté au sein de la commune. Ces divers projets immobiliers sont pilotés par l’Etat et par les CFF, au travers d’une société de valorisation. Les premiers immeubles commenceront à sortir de terre dès 2016. La gare de Chêne-Bourg deviendra l’avant-dernier arrêt du CEVA avant son arrivée à Annemasse.

Pour bâtir la halte enterrée, la gare actuelle sera mise sur rails et déplacée pour être conservée. «Le bâtiment est classé et restera sur le site», explique Dorothée Goschescheck, cheffe de projet au Département des constructions (DCTI). Longs de 220?mètres, les futurs quais de gare seront situés à 7?mètres en dessous du sol. Le chantier devrait démarrer en 2013 et prendre fin en 2015.

Les espaces publics autour de la halte ont quant à eux fait l’objet d’un concours d’architecture, dont le lauréat a été désigné le 12 janvier. Une place triangulaire devrait voir le jour. Début des travaux en 2015.

Rappelons que des projets de densification sont également prévus autour des gares de Lancy-Pont-Rouge, des Eaux-Vives et de Carouge-Bachet.

(TDG)

Créé: 12.03.2012, 11h31

Dossiers

Galerie Photos

Les futures gares du CEVA

Les futures gares du CEVA Les six nouvelles gares entre Cornavin et Annemasse se dévoilent en images de synthèse. A découvrir!

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

L'accord sur le Brexit divise le gouvernement britannique
Plus...