Plus de 2000 chiens se disputent les certificats de beauté aux Automnales

PalexpoLa halle 5 a été redistribuée en 33 rings qui sont à l’exposition canine ce que le podium est au défilé. Visite au seuil d’un long week-end pour le maître et sa bête.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ang-Ki (couleur acajou blanc) et Zhen-Lin (sable doré) ont mis leur réveil à 3h45 du matin. Ils et elles viennent de Soleure. Un long voyage par la route, précédé d’un bain et d’un brushing. Cette paire de Shi-Tzu est de race tibétaine. La voici prête pour le ring. Moustaches soignées, dents propres, narines sèches et, surtout, pas de blanc dans l’œil. On ne rigole pas avec les détails. L’exposition canine qui vient de commencer, ce samedi à 10h, dans la halle 5 de Palexpo, se montre impitoyable sur les critères d’attribution.

On vient de très loin pour décrocher le Certificat d’aptitude au Championnat international de beauté (CACIB), qui permettra aux meilleurs du week-end d’en découdre à l’échelon supérieur. Pas moins de 2300 chiens sont inscrits pour cette manifestation d’envergure, mise sur pied par la Société vaudoise de Cynologie.

Au même endroit, il y a une semaine, des coureurs à pied en train de s’échauffer avant les 10 kilomètres de Palexpo. L’odeur a changé mais le stress de la compétition reste le même. Les dossards, ici, se portent attachés au bras du maître. Des maîtres, il en vient de partout, du nord comme du sud de l’Europe, de Stockholm comme de Montpellier. Des pros du concours canin, des collectionneurs de coupes et médailles, des vrais champions, quoi.

Morphologies incroyables

La diversité des races impressionne. L’ignorant découvre des morphologies incroyables, des tailles et des silhouettes avec lesquelles le plus beau des défilés de mode ne pourra jamais rivaliser. La garde-robe des propriétaires est assortie à leurs bêtes ; on cherche le contraste, le supplément de beauté qui, parfois, encourage le « jugement bout de laisse » comme on dit dans le jargon.

La toilette du caniche royal

Les juges affichent à la table une impartialité que rien ne semble pouvoir ébranler. L’une d’elles frappe ses appréciations techniques sur une machine à écrire vintage des années 60 (Hermès 3000, la classe !). Elle vient de qualifier le passage d’un cocker anglais pluricolore. Juste à côté, un caniche royal prépare son entrée. Dernière frisure, ultimes coups de ciseaux, après 4h de toilettage raffiné pour obtenir cette coupe «lion macaron» qui se décline du cou jusqu’aux fesses. (TDG)

Créé: 16.11.2013, 15h08

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Arrestations dans l'affaire des cinq femmes tabassées
Plus...