Passer au contenu principal

«Plus de 1700 jeunes en rupture ont trouvé une profession»

Le secteur Jeunes des Etablissements publics pour l’intégration fête ses 25 ans. Un formidable outil de réinsertion pour un public en difficulté.

Le secteur Jeunes des Etablissements publics pour l’intégration a reçu près de 2500 jeunes en un quart de siècle.
Le secteur Jeunes des Etablissements publics pour l’intégration a reçu près de 2500 jeunes en un quart de siècle.
Magali Girardin

Il a permis l’intégration de plusieurs générations de jeunes gens atteints dans leur santé ou au parcours de vie difficile. Il n’a donc pas de prix et ses responsables sont bien décidés à le choyer! Résultat: le secteur Jeunes des Etablissements publics pour l’intégration (EPI) est particulièrement animé ce mardi matin, au 48 route de Chêne. Objectif: fêter dignement les 25 ans de cette structure qui a déjà accueilli pas moins de 2500 adolescents et jeunes adultes en difficulté d’insertion en un quart de siècle, dont 60 depuis le début de l’année.

Et le secteur Jeunes sait remobiliser son fragile public: «Quelque 70% des 18-25 ans, qui sont accueillis ici, trouvent une orientation professionnelle.» Des jeunes qui sont adressés au secteur par l’AI, le Service pour la protection des mineurs (SPMI) et le Tribunal des mineurs.

D’une manière plus générale, les EPI accueillent chaque année plus de 2000 personnes en situation de handicap ou en difficulté d’insertion sociale et professionnelle. Ils proposent des emplois rémunérés, avec contrat de travail, dans leurs ateliers adaptés, où se mêlent indifféremment personnes en situation de handicap et personnes fragilisées socialement. Plus de 40 métiers sont ainsi exercés dans des domaines variés, de types industriel, administratif ou artisanal.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.