Passer au contenu principal

Près de 150 personnes ont manifesté contre la nouvelle prison

La Brenaz 2, dont la première pierre a été posée ce mardi matin, est destinée à devenir un centre de détention administrative en 2018.

Ce mardi à 18 h, près de 150 personnes se sont rassemblées autour de la statue d’Henri Dunant située en bas de la Treille, pour dénoncer la construction de la nouvelle prison destinée à devenir un centre de détention administrative en 2018. Sur leurs pancartes, on pouvait lire: «Genève: garde ta dignité, expulse ton hostilité», «Pas de moutards au mitard», ou encore «Genève, la Brenaz 2012, le cauchemar d’Henri Dunant?»

«On ne peut pas d’un côté mettre en avant Genève comme la capitale des droits humains et de l’autre construire une gigantesque prison pour des personnes dont le seul délit est de ne pas avoir de titre de séjour», clame Aldo Brina, président de Stopexclusion, association luttant contre l’exclusion et la xénophobie, à l’origine du rassemblement.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.