Passer au contenu principal

Plus de 150 locataires exigent de fortes baisses de loyers

Ces habitants réclament des baisses de 30%. Certains en ont déjà obtenu. Les propriétaires? Des caisses de pension

Les immeubles concernés sont des HLM construits il y a plus de vingt ans. Les loyers peuvent donc être remis en question.
Les immeubles concernés sont des HLM construits il y a plus de vingt ans. Les loyers peuvent donc être remis en question.
Pascal Frautschi/Tribune de Genève

Des baisses de loyers de 30%. Voilà ce que réclame une cohorte de locataires du quartier de l’Europe, aux Charmilles. Ils sont 150 à avoir entrepris ces démarches, en mandatant l’Association genevoise des locataires (Asloca), comme nous le confirme l’une de ses avocates, Irène Buche. Les procédures sont en cours. Les locataires ont bon espoir d’obtenir gain de cause.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.