Un scandale en Ukraine atterrit à Genève

Visite impromptue Un oligarque ukrainien soupçonné d’homicide involontaire se trouverait toujours à Genève.

Le 18 août, la Mercedes S65 de Petro Diminskiy percute un autre véhicule, dont la conductrice meurt sur le coup. (Photo d'illustration)

Le 18 août, la Mercedes S65 de Petro Diminskiy percute un autre véhicule, dont la conductrice meurt sur le coup. (Photo d'illustration) Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Petro, reviens tant qu’il n’est pas trop tard!» Cet appel émotionnel d’Anton Herashenko, conseiller du ministre de l’Intérieur ukrainien, à l’oligarque Petro Diminskiy, n’a visiblement pas été entendu. L’homme ne s’est pas manifesté depuis son départ d’Ukraine pour Genève mardi après-midi. Des éléments compromettants l’impliquent dans un homicide involontaire.

Petro Diminskiy, 62 ans, est le propriétaire, entre autres, d’un club de football et d’une chaîne de télévision. Le 18 août, sa belle Mercedes S65 percute un autre véhicule, dont la conductrice meurt sur le coup. Petro Diminskiy rejette le blâme sur son garde du corps. «Il est impossible d’affirmer qu’il était vraiment au volant au moment de l’accident», précise, prudent, le procureur général Iouriy Loutsenko. Mais plusieurs témoignages et une série de vidéos diffusés dans les médias ukrainiens discréditent la défense de Petro Diminskiy. Mardi, celui-ci est appelé à se présenter devant les enquêteurs en tant que simple témoin. Au lieu de cela, il file à l’aéroport de Lviv, prend un avion, un Cessna immatriculé en Autriche, et atterrit à Genève, selon nos recherches. Pourquoi Genève? Petro Diminskiy y vient régulièrement, sans qu’on n’ en connaisse les raisons. Mercredi, l’oligarque se rend à la clinique Générale-Beaulieu. L’établissement ne fait aucun commentaire. Qu’il soit encore hospitalisé ou non, Petro Diminskiy serait en tout cas toujours à Genève.

Reste que sans demande d’entraide judiciaire formulée par la justice ukrainienne, la Suisse ne peut lancer aucune action à l’encontre de Petro Diminskiy. Or, rien ne vient. L’oligarque doit d’abord être considéré comme suspect dans l’affaire. Hier, aucun représentant du Bureau du procureur ou du Ministère de l’intérieur n’a pu être joint. Dans l’opinion publique ukrainienne, Petro Diminskiy est déjà devenu un symbole de la justice sélective et des abus du système oligarchique. (TDG)

Créé: 25.08.2017, 22h27

Articles en relation

Un cessez-le-feu pour la rentrée scolaire

Ukraine Les séparatistes de l'Est ukrainien ont annoncé un cessez-le-feu à partir de vendredi en raison du début de la nouvelle année scolaire. Plus...

Le centre de Kiev touché par une explosion

Ukraine Trois personnes ont été blessées, jeudi en début d'après-midi dans le centre de la capitale à la suite d'une explosion. Plus...

Berlin, Paris, Kiev et Moscou pour une trêve

Ukraine Une trêve au 1er septembre en Ukraine est soutenue «avec fermeté» par les dirigeants russe, ukrainien, français et allemand. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.