Pour ses projets de mobilité, Genève grappille des millions en plus à Berne

TransportsLe projet d’agglomération franco-valdo-genevois a fait effacer ses pénalités de retard. Victoire d’étape.

L'extension de la ligne du tram 15 fait partie des principaux chantiers bénéficiaires.

L'extension de la ligne du tram 15 fait partie des principaux chantiers bénéficiaires. Image: Georges Cabrera

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans la ruée vers l’or fédéral, le Grand Genève revient de loin. Essentiellement destiné à financer des infrastructures de mobilité, le projet d’agglomération franco-valdo-genevois a remporté lundi une manche au Conseil national. Celui-ci a rallongé de 15 millions de francs la manne fédérale dédiée au Grand Genève dans le cadre de la troisième génération de projets d’agglomération (PA3).

Si le Conseil des États, l’autre chambre du Parlement suisse, confirme cet avis, le soutien fédéral atteindra au total 119,1 millions. Les principaux chantiers bénéficiaires sont l’extension du tram 15 de la place des Nations au Grand Saconnex et une ligne de bus performante entre Genève et Vernier. Parmi d’autres objets moins coûteux figurent des pôles multimodaux à Nyon, Thonon et La Roche-sur-Foron ou encore des aménagements pour la mobilité douce.

Depuis 2006, Berne soutient l’aménagement des zones urbaines par des subsides octroyés lors d’une sorte de grande compétition nationale. Les deux premières vagues ont fort bien réussi à Genève qui y a décroché au total 390 millions de francs. Mais le PA3 a mal démarré. En janvier 2018, le Conseil fédéral ne prévoyait que 39 millions pour le Grand Genève. Ce n’est qu’en septembre qu’il a bonifié l’enveloppe genevoise. Reste que le gouvernement ne voulait financer que 35% du coût des propositions retenues dans le bassin genevois, contre 40% lors des précédentes éditions. Une rétorsion face à la faible concrétisation des premières générations. La Cour des comptes a dressé le tableau tel qu’il se présentait à la fin de 2017: le PA1 genevois était réalisé à 41%, le PA2 à 1,5%!

«La Confédération a insisté sur le fait que le degré de réalisation serait pris en compte lors de la troisième génération, a grondé lundi la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga. Quand vos enfants font un caprice, ne respectent pas un accord, êtes-vous aussi accommodants?» À une majorité écrasante, les députés ont répondu que oui. Les sanctions infligées à Genève et d’autres cités ont été levées. Y a-t-il eu une alliance entre ces lésés? «C’est un peu gratte-moi et je te gratterai, sourit le seul Genevois de la Commission des transports du National, Hugues Hiltpold (PLR). Il faut encore attendre le vote des États, mais cela se présente bien.»

Ministre genevois des Infrastructures, Serge Dal Busco a senti le péril:« Cela va nous inciter encore davantage à avancer efficacement sur les projets subventionnés dans le cadre des deux précédents projets d’agglomération, réagit-il. C’est une bonne nouvelle pour Genève, particulièrement pour nos projets dans le domaine de la mobilité, qui sont déterminants pour l’avenir du canton.»

Genève peut-elle accélérer la cadence? «Cela fait partie de la stratégie du Conseil d’État, répond son président, Antonio Hodgers. Aujourd’hui réalisé à 6%, le PA2 doit être achevé en 2025. À cette fin, les deux ou trois prochaines années seront déterminantes. Nous avons demandé des postes supplémentaires et mis en place un suivi plus serré.» Pour l’élu, les critiques fédérales étaient justifiées. «Mais la sanction était trop dure. Maintenant, on revient à la normale.» (TDG)

Créé: 11.03.2019, 19h43

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Benoît XVI accuse Mai 68 d'être responsable de la pédophilie
Plus...