Les réglages fins du trafic genevois se dévoilent

MobilitéLa Direction générale des transports livre la liste des 70 mesures prises en 2017 pour fluidifier et sécuriser la circulation.

La création d’un itinéraire cyclable et piétonnier sûr le long de la route de Lausanne a nécessité de supprimer des stationnements, Mais cela n’a pas empêché le parking illicite.

La création d’un itinéraire cyclable et piétonnier sûr le long de la route de Lausanne a nécessité de supprimer des stationnements, Mais cela n’a pas empêché le parking illicite. Image: Magali Girardin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dans la circulation, comme dans bien d’autres choses, le diable se cache dans les détails. Et la solution aussi, semble professer la Direction générale des transports (DGT).

Cet office cantonal a présenté jeudi, pour la quatrième année consécutive, le palmarès des petites mesures prises localement pour rectifier des situations diverses. «Ce sont de petites améliorations, mais ô combien importantes pour accroître la fluidité et la sécurité», commente David Favre, patron de la DGT. Laquelle, selon lui, concentre désormais davantage son action sur la gestion de la mobilité en temps réel alors qu’elle était auparavant plus orientée sur la planification.

Un détecteur de piéton

Ces mesures, il y en a septante qu’on ne pourra détailler toutes. Près de la moitié d’entre elles concerne les piétons. La plus novatrice se trouve à la Roseraie où un détecteur de piétons a été installé à un passage clouté gardé par des feux dont c’est la seule fonction. Comme les marcheurs avaient la fâcheuse habitude de demander une phase verte avec le bouton-poussoir puis, sans attendre, de franchir la chaussée au rouge, des voitures y étaient ensuite immobilisées inutilement quand le feu vert était donné à des piétons disparus.

L’État se dit satisfait de la solution qu’il a trouvée. Pour un coût de 6000 francs, la DGT a installé en août un capteur thermique qui repère la chaleur humaine et vérifie s’il faut donner la phase verte. Cela sécurise les piétons et fluidifie le trafic. «Ce type de dispositif pourra donc être installé dans d’autres sites présentant le même problème», indique Gérard Widmer, responsable de la région Arve-Lac à la DGT.

Vélos contre parkings

Les autres modes bien représentés dans la liste sont les deux-roues, motorisés ou pas. Les vélos ont gagné deux grands aménagements cyclables en 2017. L’un court le long de la route des Jeunes, du carrefour de l’Étoile au secteur de la Queue d’Arve: voulue par la Ville de Genève, cette bande cyclable de 400 mètres connecte depuis l’été dernier des pistes existantes. Cela a nécessité de supprimer 38 places blanches de stationnement illimité, sans nécessité de toutes les recréer ailleurs, le quartier n’étant pas assez dense pour être soumis au principe légal de compensation.

Sur la route de Lausanne, de l’OMC au Vengeron, ce sont 147 places qui ont disparu en juin, côté lac, pour offrir un itinéraire sûr aux vélos et piétons. Des compensations ont été fournies, à l’attention des baigneurs: 35 places pour voitures et 52 pour motos ou scooters, créées sous la bretelle autoroutière du Vengeron. «Cela s’est avéré compliqué du fait que l’Office fédéral des routes est propriétaire du bien-fonds et de l’évolution des normes de sécurité», note Thierry Messager, directeur de la région Lac-Rhône. En plus du marquage au sol, la Fondation des parkings a dû prévoir un système anti-incendie. Coût final: 70 000 francs. Selon la DGT, le résultat est satisfaisant mais nécessite encore des calages en période estivale.

Villages et sous épargnés

Parfois, les bénéficiaires des mesures sont les habitants plutôt que des usagers de la route. C’est le cas pour les interdictions d’obliquer décrétées aux heures de pointe afin de forcer le trafic pendulaire à éviter le cœur du village de Cartigny ainsi que le hameau voisin de La Petite Grave.

«Ces mesures sont très efficaces, annonce Olivier Caumel, directeur de la région Rhône-Arve. À part quelques récidivistes, l’objectif est atteint. Ce résultat permet de regarder d’un autre œil l’étude sur l’opportunité d’un contournement de Cartigny.» En clair, des panneaux à quelques centaines de francs semblent dispenser de prévoir un axe à plusieurs millions.

Parmi les autres points forts de l’édition 2017, on note la création massive de cases de stationnement pour les scooters et motos. «Plus de mille l’an dernier», annonce David Favre. Enfin, la plate-forme qui coordonne les chantiers afin d’en limiter les nuisances ne chôme pas. Le nombre de directives de circulation données en raison de travaux a dépassé les 10 000 en 2017. C’est une hausse de 19% sur un an. (TDG)

Créé: 11.01.2018, 19h02

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Des gendarmes genevois sous enquête
Plus...