L’urbanisme est un objet de discorde. L’État invite la population au dialogue

FestivalTrois manifestations ausculteront la ville du futur. Nicolas Hulot et Audrey Pulvar sont invités.

De g. à dr., Éric Linder, Francesco Della Casa et Sylvain Ferretti.

De g. à dr., Éric Linder, Francesco Della Casa et Sylvain Ferretti. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Vous avez des choses à dire sur la façon dont la ville se bâtit? C’est bientôt le moment de sortir de chez vous. Pour sa sixième édition, qui s’étendra du 16 septembre au 6 octobre, la Quinzaine de l’urbanisme espère capter un large public, incluant aussi des personnes qui ne sont pas spécialistes de la discipline. L’événement, présenté ce mardi, se déploie sur trois sites.

Agendée de longue date, la manifestation tombe à pic alors que l’activité de construction est intense et que lancement de la réalisation du quartier des Allières vient tout juste de susciter de sérieux remous.

«Moment de mutation»

«Nous sommes en train de vivre à Genève un moment de mutation avec l’émergence de projets, conçus il y a dix ou quinze ans, qui suscitent des débats, montrant l’attachement de la population à son environnement bâti», observe Francesco della Casa, l’architecte cantonal. Or, selon lui, la façon de gérer l’aménagement urbain a entre-temps elle aussi évolué, tendant à impliquer davantage les simples habitants en plus des décideurs politiques et des gens du métier. «Il faut des outils pour faire fonctionner ce dialogue et, à ce titre, nous sommes encore en phase d’apprentissage», diagnostique Francesco della Casa. «Depuis 2015, les autorités ont une obligation de concertation lors de l’élaboration de plans localisés de quartier, précise Sylvain Ferretti, directeur de l’Office cantonal de l’urbanisme. Il semble évident qu’on ne peut pas développer la ville sans ses habitants.»

La main est donc tendue vers le simple quidam. Trois appâts sont prévus pour l’hameçonner. Autour d’une exposition intitulée «Lire et écrire l’architecture», montée dès le 16 septembre avec la participation de libraires et d’éditeurs, le pavillon Sicli (45 route des Acacias) déploiera une série de conférences et de projections.

Mais les ingrédients les plus susceptibles d’interpeller le grand public se trouveront plutôt dans une autre fabrique désaffectée, l’usine Parker de Carouge (12, chemin du Faubourg-de-Cruseilles, près du Rondeau de Carouge), où se tiendra le festival Explore (du 19 au 22 septembre, avec une postface prestigieuse le 26 septembre). Mêlant ateliers, concerts et rencontres avec des orateurs prestigieux, la programmation a été conçue avec l’aide de l’équipe qui organise le festival Antigel.

Question brûlante

Cette édition abordera notamment la question brûlante du climat avec des orateurs tels que l’ancien ministre français Nicolas Hulot (le jeudi 26 septembre à 20 h), la journaliste française Audrey Pulvar (le 21 septembre à 17 ­h), ou encore le lauréat du Grand Prix français de l’urbanisme en 2019, Patrick Bouchain (le 21 septembre à 19 h 30).

Des soirées musicales et festives sont aussi au menu, avec notamment la venue le 19 septembre de Chassol, un musicien travaillant sur la base d’images filmées dans des métropoles telles que Paris ou Tokyo. «C’est virtuose, assure Eric Linder, codirecteur du festival Antigel. Il s’agit de l’un des artistes les plus passionnants du moment». Des musiciens du cru sont aussi à l’affiche avec notamment la soirée du 20 septembre, conçue par le label genevois Bongo Joe.

Enfin, la Ville de Lancy développe sa propre programmation à la Grange Navazza (dans le parc du même nom). Entre autres activités, la troisième commune la plus peuplée du canton, qui s’attend à croître encore davantage, prévoit, le 28 septembre, un jeu de rôle intitulé «Lancy avant demain». Invités à s’inscrire, les participants se mettront dans la peau d’êtres humains de l’an 2200, survivant à grand-peine dans des souterrains, et catapultés vers l’an 2019 où ils sont appelés à bâtir un quartier du futur à l’aide de visualisations en trois dimensions. Le tout au sein d’équipes mises en compétition.

Créé: 27.08.2019, 18h56

Articles en relation

Genève devrait doubler ses zones de rencontre

Urbanisme Une pétition demande de multiplier les rues où la vitesse est limitée à 20 km/h. Plus...

Le peuple décidera de l’avenir du Petit-Saconnex

Urbanisme Le référendum cantonal contre le projet de densification au Petit-Saconnex a abouti hier. Plus...

À Thônex, un bâtiment géant va pousser en zone villas

Urbanisme L’État et la Commune optent pour un immeuble de 100 mètres de long et 18 de haut plutôt que de multiples maisons. Un précédent? Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Votation: faut-il taxer les chiens?
Plus...