L’accès des motos aux voies de bus essuie une lourde défaite

GenèveUn projet visant à généraliser l’accès des deux-roues motorisés aux couloirs de transports publics est balayé par une commission du Grand Conseil.

Genève compte une cinquantaine de milliers de véhicules à deux roues.

Genève compte une cinquantaine de milliers de véhicules à deux roues. Image: MAURANE DI MATTEO

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Faire rouler des deux-roues motorisés (2RM) sur les voies de bus? L’idée ardemment promue par l’ancien ministre des Transports Luc Barthassat n’en finit pas de subir des déconvenues. Alors que l’État a successivement mis fin, en juin et en septembre, aux essais menés en ce sens sur les routes des Jeunes et de Ferney, les députés viennent de planter un clou supplémentaire dans le cercueil de ce principe.

Comme «20 minutes» l’a annoncé jeudi, la Commission des transports du Grand Conseil a nettement rejeté, une semaine avant Noël, un projet de loi visant à généraliser cette règle. Déposé en 2016, avant même le début des tests controversés, le texte du MCG Florian Gander complétait la loi genevoise sur la circulation routière en stipulant que «les véhicules deux-roues motorisés sont autorisés à utiliser les voies réservées aux bus munies du marquage TAXI». Celles-ci constituent environ un tiers des couloirs jaunes dédiés aux transports publics.

Parmi les membres de la commission, il ne s’en est trouvé qu’un pour approuver le projet de loi. «Je suis le seul courageux à avoir dit oui, annonce le député UDC Christo Ivanov. Genève compte une cinquantaine de milliers de scooters: après avoir réalisé un très gros transfert sur ce moyen de locomotion, on doit leur donner les moyens de rouler et de se parquer!»

Députée socialiste et vice-présidente de l’Association transports et environnement, Caroline Marti prend le contre-pied: «Il s’agissait d’un projet de loi daté, déposé lorsque Luc Barthassat avait annoncé de prochains essais, et manifestement contraire au droit fédéral, tranche-t-elle. Les essais ont eu lieu et ils ne sont pas concluants: ils posent des problèmes de sécurité et ralentissent les transports publics.» Lors des tests menés sur les routes des Jeunes et de Ferney, aucun accident n’a été relevé. En revanche, on a observé une plus forte proportion de motards et scootéristes en excès de vitesse pendant la période d’essai. Sur la route de Ferney, les bus ont été retardés d’une vingtaine de secondes en raison des changements de signalisation nécessités par le test.

«Nous n’avons rien contre les deux-roues motorisés, mais leur présence sur les voies de bus ne peut à l’évidence que pénaliser les transports publics, qui peinent déjà beaucoup à améliorer leur vitesse commerciale, relève François Lance, membre PDC de la commission. Je pense toutefois que le vote à venir au sujet d’une motion portant sur le même thème sera beaucoup plus partagé.» Le même Florian Gander a en effet déposé en septembre un nouveau texte, réclamant notamment une «phase-test plus étendue» sur cinq axes. Pour lui, l’étude de faisabilité «a été bien trop vite avortée» et «le changement de législature pourrait avoir un impact sur la lecture des résultats». Rappelons qu’à l’origine, trois autres tests étaient prévus, sur des artères situées en ville de Genève. Mais cette commune les avait fait annuler par un recours.

Selon nos sources, les milieux des motards devraient se réunir dans le courant du mois de janvier afin de jauger l’opportunité d’une riposte. Il pourrait y avoir des actions de protestation. Mais il n’y a pas d’unanimité à ce sujet. «À titre personnel, je pense que certaines voies de bus ne seraient pas adaptées pour les deux-roues motorisés et qu’il manquait une information correcte à certains motards sur les risques de cette pratique, estime Melinda Steinberg, présidente de Toutes en moto. Fluidifier le trafic, oui, mais pas au détriment de la sécurité! Selon moi, il y a des sujets plus importants, comme la défense des possibilités de stationnement non payant.»

Créé: 27.12.2018, 17h18

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...