Genève Aéroport a peur d'être exclu de Schengen

Votations fédéralesLa révision de la loi sur les armes, qui sera à l'affiche des votations du 19 mai prochain, pourrait mener à l'exclusion de la Suisse de l'espace Schengen.

À Genève, près de 60% des passagers au départ échappent aux contrôles du passeport.

À Genève, près de 60% des passagers au départ échappent aux contrôles du passeport. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La votation sur la révision partielle de la loi sur les armes, le 19 mai, pourrait conduire, en cas de non, à l'exclusion, à terme, de la Suisse de l'espace Schengen. Pour Genève Aéroport, une telle issue serait catastrophique.

«Nous sommes très en souci», a déclaré dans une interview au «Matin Dimanche» le directeur de Genève Aéroport, André Schneider. À Genève, près de 60% des passagers au départ, soit 5,5 millions de personnes par année, échappent aux contrôles du passeport. Réintroduire des contrôles pour ces gens mettrait l'aéroport sous pression.

«Nous serions exposés à des travaux majeurs dans un aéroport qui est aujourd'hui déjà plutôt à l'étroit», a fait remarquer M. Schneider. L'établissement devrait être reconfiguré. Une autre solution serait de faire disparaître la moitié des magasins de l'aérogare pour faire de la place.

La facture d'une telle transformation n'a pas été calculée. Selon EconomieSuisse, le réaménagement coûterait à l'aéroport de Zurich entre 65 et 125 millions de francs. «Je pense que nous ne serions pas loin de la moitié des coûts estimés à Zurich, voire davantage vu la complexité de notre établissement», a noté M.Schneider.

L'aéroport genevois ne pourrait pas faire ces aménagements rapidement. «Nous devrions passer par une longue phase intermédiaire, avec des files sans fin pour le contrôle des passeports», a averti le patron de Genève Aéroport. «Ce serait un moment de grande difficulté.» (ats/nxp)

Créé: 21.04.2019, 10h10

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.