Plus de 22 kilos de hasch dans un commerce genevois

GenèveLa drogue était cachée dans le plafond suspendu et dans le sous-sol. Le responsable du commerce, âgé de 63 ans, a été arrêté début mars.

Photo du «butin» trouvé par la police cantonale genevoise dans un commerce de la place en février dernier.

Police cantonale genevoise

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La police genevoise a saisi 22 kilos de haschich dans un commerce de la ville, en février. L'homme, 63 ans, a été interpellé le 8 mars à l'aéroport, alors qu'il revenait de voyage, a annoncé lundi la police genevoise. Il reconnaît les faits et admet avoir détenu de la drogue. L'affaire a été transmise au Ministère public.

La police a mené cette perquisition le 22 février, après avoir reçu des informations sur un éventuel trafic de stupéfiants. Elle a découvert 889 grammes de haschich et 271 grammes de marijuana dans le plafond suspendu. Les agents ont aussi mis la main sur du matériel de coupe et de conditionnement, des balances électroniques, des mini-fiches de comptabilité et plus de 3000 francs en liquide.

Mais c'est au sous-sol du bâtiment qu'ils ont fait leur plus belle prise. Ils ont trouvé 15 kilos de haschich et plus de 5,5 kilos de marijuana dans un orifice situé dans un mur, derrière une planche à outils montée sur des charnières invisibles, a précisé la police genevoise. Ils ont encore saisi quelques grammes de stupéfiants et 2700 francs au domicile du prévenu. (ats/nxp)

Créé: 20.03.2017, 17h41

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.