Passer au contenu principal

Les Aigles encore battus à AmbriGenève-Servette ne va pas regretter cette Valascia

Les Grenat ont été battus pour la troisième fois de la saison par les Léventins sur une patinoire qui ne leur convient vraiment pas.

Arnaud Jacquemet, qui n’a pas pu empêcher Johnny Kneubühler de marquer le deuxième but des Tessinois , ne va pas regretter cette patinoire de la Valascia.
Arnaud Jacquemet, qui n’a pas pu empêcher Johnny Kneubühler de marquer le deuxième but des Tessinois , ne va pas regretter cette patinoire de la Valascia.
PIERRE MAILLARD

Même si derrière la cage, il n’y avait pas le portrait du Che Guevara, l’icône indéboulonnable des supporters d’Ambri, qu’il manquait tous ces fidèles d’une région qui ne vit que pour le hockey et qui chantent toute la soirée pour se réchauffer avant d’envoyer la Montanara, la vie n’est jamais facile à la Valascia.

Il est possible que Ge/Servette ne revienne plus jamais dans cet endroit mythique (à moins de se retrouver en play-off) et ne rejoue plus dans cette vieille patinoire qu’on va détruire cet été. Mais les Aigles qui souffrent plus qu’ailleurs dans cette glacière ne vont certainement pas la regretter. Ce mardi, les Grenat, qui couchaient sur quatre victoires d’affilée, ont encore souffert dans ce frigo. Ils ont pris un gros coup de froid avec une bonne dose de frustration sur le coup de gong qui s’est terminé par une grosse bagarre générale et une pluie de pénalités!

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.