Passer au contenu principal

Précarité«Genève la riche peut aider les plus démunis»

Le sociologue Sandro Cattacin revient sur la pauvreté invisible du canton, révélée par la crise liée au coronavirus.

La distribution de sacs emplis de produits de première nécessité ont ému le pays entier. ©Pierre Albouy/Tribune de Genève
La distribution de sacs emplis de produits de première nécessité ont ému le pays entier. ©Pierre Albouy/Tribune de Genève

La crise sanitaire a brutalement mis en lumière la précarité invisible et fait apparaître au grand jour les inégalités sociales. À Genève, des personnes qui vivotaient se sont soudain retrouvées sans revenu et ont basculé dans la pauvreté. Le point avec Sandro Cattacin, directeur de l’Institut de recherches sociologiques à l’Université de Genève, qui sort un ouvrage collectif, «Covid-19. Le regard des sciences sociales», aux Éditions Seismo.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.