Passer au contenu principal

Hockey sur glaceGenève finalement dans le bon wagon

Les Aigles, victorieux de Lugano (5-2), affronteront Fribourg en quarts de finale des play-off.

Les Grenat laissent éclater leur joie.
Les Grenat laissent éclater leur joie.
Eric-Lafargue

Poussés au pied du mur, il n’y avait plus vraiment de place pour reculer. Deux jours après la grosse secousse qui avait fait trembler la patinoire des Vernets en retournant la tête des Servettiens, les Aigles ont tout fait pour reprendre leurs esprits et avancer. De toute manière, ils n’avaient plus le choix, il fallait tout donner pour ne nourrir aucun regret. Pour l’occasion et leur donner encore plus de poids, les Grenat arboraient un maillot spécial avec le nom de tous les abonnés et les sponsors

Montré du doigt, tout comme les autres leaders samedi, Linus Omark a été le premier à se mettre en évidence, avec deux nouveaux buts à son compteur. Le premier après trois minutes sur un service de Mathieu Vouillamoz et le second 1’’18 plus tard, à cinq contre trois, sur une passe dEric Fehr.

Asphyxiés par le gros rythme imposé par les Genevois, les joueurs de Pelletier encaissaient encore une troisième réussite dans la foulée grâce à l’abnégation de Mathieu Vouillamoz, qui prend de plus en plus d’assurance aux côtés de Daniel Winnik et de Linus Omark. 3 à 0 après 6’’02 et déjà un temps mort demandé par le coach de Tessinois qui étaient toujours dans le bus

Genève a fait le dos rond

Les Bianconeri allaient toutefois revenir dans la partie en profitant d’une pénalité de Omark (13e) avec un but de Dominic Lammer. Mais les Grenat, qui se sont couchés sur tous les pucks, notamment lorsqu’ils se sont retrouvés avec deux hommes de moins sur la glace, n’ont pas relâché la pression, inscrivant une quatrième réussite par Daniel Winnik juste avant la première pause.

Tandis qu’ils ont repris le deuxième tiers en infériorité numérique, avec cette fois-ci Joël Vermin au cachot, Genève-Servette a su ensuite faire le dos rond, en s’appuyant sur un Gauthier Descloux impérial avant que Tyler Moy ne marque le cinquième (23e), lui qui avait touché le poteau samedi, quelques secondes avant l’avalanche de buts biennois.

Avec une telle attitude et autant de talents, mais surtout plus de réussite que deux jours plus tôt, ce Ge/Servette-là ne pouvait pas s’incliner en ce lundi de Pâques. Bienne battu 3 à 1 à Zoug, les Grenat, finalement 6es, disputeront les play-off contre Fribourg, victorieux à Ambri.