Passer au contenu principal

Genève est préparée à la canicule

Le Canton a prévu un plan d’action pour les chaleurs excessives. Les communes ont déjà pris leurs dispositions.

Cette année encore, le Canton de Genève se prépare à une potentielle canicule.
Cette année encore, le Canton de Genève se prépare à une potentielle canicule.
Laurent Guiraud.

L’été est arrivé il y a quelques jours. Et, comme chaque année, le Canton de Genève se prépare à l’éventualité d’une canicule. Visant à limiter la mortalité des personnes vulnérables lors de fortes chaleurs, le «plan canicule» cible particulièrement les personnes âgées seules. Le Canton est responsable de la surveillance des températures et des alertes, qu’il transmet ensuite aux communes. «Nous nous synchronisons avec les décisions cantonales», explique Pierre Orelli au Service des affaires sociales de la Ville de Carouge. En cas de canicule, l’alerte est activée par la médecin cantonale, Aglaé Tardin. Il faut pour cela que la température diurne dépasse les 33 degrés durant trois jours consécutifs et qu’elle ne descende pas en dessous des 20 degrés la nuit. Les journées chaudes se succèdent, mais pour l’instant aucune canicule n’est prévue.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.