Passer au contenu principal

Une saison qui ne fait que recommencerGenève Élite, fausse lanterne rouge et vraie bombe à retardement

Deux quarantaines n’ont pas empêché l’équipe de Romain Petit de remporter haut la main ses deux seuls matches de championnat. Ses succès en appellent d’autres et portent la griffe de Kristen Spolyar, une Américaine de choc.

Romain Petit ne tombe pas le masque pour donner ses consignes. Le message est reçu cinq sur cinq par Kristen Spolyar, Clémentine Morateur (toutes deux au bout du banc) et leurs coéquipières.
Romain Petit ne tombe pas le masque pour donner ses consignes. Le message est reçu cinq sur cinq par Kristen Spolyar, Clémentine Morateur (toutes deux au bout du banc) et leurs coéquipières.
LDD

Non, ce n’est pas une coquille ou une hallucination. Les basketteuses du BC Alte Kanti Aarau tiennent bien le haut du panier en LNA avec leurs sept défaites et leurs sept points grappillé en autant de parties. Leader éphémère d’un classement abracadabrant, le club alémanique a échappé au Covid-19, là où d’autres ont collectionné les jours de quarantaine et les matches renvoyés. Genève Élite est le plus affecté de la ligue. Depuis l’ouverture de la saison, les joueuses de Romain Petit n’ont pu jouer que deux fois en championnat. Et malgré deux succès probants, le second samedi à… Aarau (64-81), elles se coltinent la lanterne rouge. Oui, ubuesque!

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.