Passer au contenu principal

CoronavirusGenève dope l’offre estivale pour les enfants et ados

Le canton et les communes genevoises ont renforcé l’offre d’activités récréatives pour répondre aux besoins des familles qui ne partiront plus en vacances en raison de la pandémie.

Le conseiller d'Etat Thierry Apothéloz et des magistrats communaux ont présenté vendredi le programme d'activités estivales destinées aux enfants et aux jeunes.
Le conseiller d'Etat Thierry Apothéloz et des magistrats communaux ont présenté vendredi le programme d'activités estivales destinées aux enfants et aux jeunes.
KEYSTONE

L'été genevois ne devrait pas être ennuyeux pour les enfants et les jeunes qui ne partent pas en vacances. Le canton, les communes et les associations ont dopé l'offre d'activités sportives, culturelles et ludiques pour répondre aux besoins des familles dans cette période de post-crise sanitaire.

De nombreuses familles ne partiront pas pour des raisons financières ou à cause des limitations aux frontières, a relevé vendredi Thierry Apothéloz, conseiller d'Etat en charge de Département de la cohésion sociale (DCS). Fort de ce constat, le canton a voulu renforcer les activités habituellement proposées.

Le programme GE Découvre, qui permet à des enfants de 4 à 15 ans de tester des activités sportives et culturelles, a été étoffé, passant de 532 places à 600. Et pour la première fois, une prise en charge est prévue pour les plus petits jusqu'à 5 ans avec des conteuses, des marionnettistes, des musiciens et des éducateurs.

Espace public

Les communes ont dû réinventer leur offre estivale en raison de la pandémie. Les maisons de quartier sont en première ligne avec notamment les centres aérés qui accueilleront plus de 8'000 enfants. L'accueil libre est maintenu pour les enfants et les adolescents. A Carouge, à Thônex et à Meyrin notamment, les travailleurs sociaux hors-murs seront sur le terrain pour encadrer les jeunes.

«Les questions financières pour participer aux activités seront traitées au cas par cas», a assuré Thierry Apothéloz qui ne veut laisser personne sur le carreau. Le conseiller d'Etat mise aussi sur une utilisation intensive de l'espace public. Les parcs serviront de base à de nombreuses activités, à l'instar des cours de français dispensés par l'Oeuvre suisse d'entraide ouvrière (OSEO).

Zumba

Etant donné que la plupart des fêtes sont annulées cet été, comme la Fête de la Tomate, la Vogue ou le 1er Août, il faut remettre de la vie dans les quartiers, a insisté Anne Hiltpold, conseillère administrative de la Ville de Carouge. Des jeux, des petits concerts ou encore de la zumba sont prévus de manière décentralisée.

Les communes profitent aussi de cet été particulier pour proposer aux jeunes un accompagnement dans leurs recherches d'emploi. Des ateliers pour écrire un CV ou rédiger une lettre de motivation sont prévus. Thônex a aussi augmenté le nombre de petits jobs pour les jeunes.

ATS/NXP