Passer au contenu principal

HockeyGE Servette s’égare à Ambri

Très nerveux, les Genevois ont concédé un deuxième revers consécutif. Cette fois, ils se sont inclinés en Léventine (2-1).

Michael Fora célébré par ses coéquipiers.
Michael Fora célébré par ses coéquipiers.
KEYSTONE

Comment se tirer une balle dans le pied? GE Servette a donné la réponse sur la glace d’Ambri. Après avoir dominé comme jamais un adversaire lors du premier tiers - les Tessinois ont attendu plus de 10 minutes avant d’adresser un tir cadré! -, les Aigles ont capoté dans la dernière minute. Un puck perdu dans sa zone de défense a permis à Julius Nättinen de décaler Fora pour l’ouverture du score. Un tir aussi propre que précis. A 20 secondes de la première sirène, cette ouverture du score avait tout du hold-up parfait. De quoi mettre en boule les nerfs des Aigles. Dans une échauffourée qui a éclaté juste avant le retour au vestiaire, Henrik Tömmernes a été jugé coupable d’un mauvais geste. Sanction majeure: cinq minutes de supériorité offerte à des Léventins tout heureux de bénéficier de l’aubaine sur une glace parfaite.

Privés de leur ministre de la défense (pion essentiel également en box-play), les Aigles ont tenu ces cinq minutes sans trop trembler. Mais comme si cela ne suffisait pas, ce sont les leaders qui ont encore perdu leurs nerfs, Eric Fehr, Daniel Winnik et Linus Omark ont été pénalisés lors de ce tiers médian. Ce que les Léventins n’ont pas réussi à faire en début de période, il l’ont réussi alors que Fehr regardait le bout de ses patins au cachot. Une action tellement prévisible qu’elle en deviendrait presque risible. Un décalage sur la droite et une reprise directe de Julius Nättinen dans la lucarne de Daniel Manzato. Les adversaires ont beau être avertis, vidéos à l’appui, le Finlandais a inscrit pourtant son 12e but de la saison. Une bonne dizaine de ces réussites doit être issue de ce schéma de jeu à la fois simple et efficace.

Une fois ce break réalisé, les Léventins se sont contentés de fermer le jeu en attendant que M. Stricker donne du sifflet. Privés de Tömmernes mais également de Tanner Richard (il n’est pas revenu au jeu à l’appel du deuxième tiers), les Aigles ont livré leur plus mauvais tiers de la saison. Sermonné, et sans doute secoué par un Pat Emond remonté sur son banc, GE Servette a fait preuve d’orgueil pour revenir dans le match en troisième période. Roger Karrer a inscrit son premier but de la saison, synonyme d’espoir. A la baguette, Linus Omark, auteur d’une passe (encore une) lumineuse. Ciacco qui venait de remplacer Benjamin Conz, blessé, a été pris à froid. Il s’est réchauffé pendant les quinze dernières minutes en réalisant quelques arrêts décisifs. GE Servette aura donc poussé en vain et termine son week-end sur un deuxième revers. Avec un seul point récolté, le butin est maigre et les Genevois connaissent leur premier coup de mou de la saison.

Ambri - GE Servette 2-1 (1-0 1-0 0-1)

La Valascia. 50 spectateurs. Arbitres: MM. Stricket et Staudenmann; Gnemmi/Pitton.

Buts: 20e Fora (Grassi, Nättinen, / 4c4) 1-0. 31e Nättinen (Fora, Zwerger/ 54c4) 2-0. 45e Karrer (Fehr, Omark/4c4) 2-1.

Ambri: Conz: Fora, NGoy; Hächler, Fischer; Fohrler, Pezzulo; Z. Dotti; Nättinen, Flynn, Zwerger; Rohrbach, Novotny, Kneubuehler; Trisconi, Kostner, Grassi; Dal Pian, Goi, Neuenschwander; Mazzolini.

GE Servette: Manzato; Jacquemet, Tömmernes; Karrer, Maurer; Völlmin, Le Coultre; Mercier; D. Riat, Vermin, Omark; Smirnovs, Fehr, Winnik; Moy, Richard, Rod; A. Riat, Berthon, Vouillamoz; Fritsche.

Pénalités: 7x2’ contre Ambri. 6x2’ + 1x5’ (Tömmernes) contre GE Servette.

Notes: Ambri sans I. Dotti, Müller, Bianchi, D’Agostini, Incir, Horansky (blessés); GE Servette sans Miranda, Patry (blessés) Kast, Smons (surnuméraires). 57’59 à 60’00 Genève sans gardien.

1 commentaire
    Pascale

    Magnifique Ambri