Passer au contenu principal

Une équipe d’enferGe/Servette a tout d’un ogre.
Reste à voir s’il en aura l’appétit

Marc Gautschi, le nouveau directeur sportif, a mis à disposition du coach un groupe qui n’a jamais, sans doute, été aussi talentueux. Pat Emond n’y voit que du positif avant d’entamer sa deuxième saison sur le banc des Aigles.

Pat Emond devra faire preuve de psychologie tandis que les joueurs devront tout donner pour mériter une place dans l’alignement du chef d’orchestre.
Pat Emond devra faire preuve de psychologie tandis que les joueurs devront tout donner pour mériter une place dans l’alignement du chef d’orchestre.
Eric Lafargue

Ambiance toute particulière aux Vernets. La conférence de presse 2020 d’avant-saison ne ressemble à aucune autre. Il y a, bien sûr, tous ces visages masqués, ces sièges écartés, ces micros briqués à coups de produit désinfectant. Derrière les bouts de tissus, c’est pourtant une certaine forme de sérénité qui semble prévaloir. Et à voir les petits plis aux coins des yeux de certains, le bonheur d’être là suffit à donner le sourire. La saison va commencer. À y regarder de plus près, ce n’était pas gagné… «Notre dernier match aux Vernets, c’était contre Lausanne, à huis clos, rappelle Laurent Strawson, un président qui est passé par tous les états d’âme en 2020. Et on s’apprête à retrouver notre public, enfin, une partie de celui-ci, dans les meilleures conditions possible compte tenu de la situation sanitaire.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.