Orage sur Genève: le CERN accusé de détraquer le climat

BuzzUne secte américaine apocalyptique s'empare de photos d'un orage survenu il y a dix jours pour appuyer ses fumeuses théories.

Capture d'écran de la photo prise par Christophe Suarez et récupérée sur la vidéo du Freedom Fighter Times.

Capture d'écran de la photo prise par Christophe Suarez et récupérée sur la vidéo du Freedom Fighter Times. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Je me dissocie totalement de ces théories complotistes», fulmine Christophe Suarez, photographe amateur dont l'objectif a capté, vendredi 24 juin, une supercellule orageuse juste au-dessus de Genève.

Ce soir-là, le phénomène météo a pu être observé tout autour du Léman et en Haute-Savoie, voire même plus loin. Plusieurs supercellules orageuses ont déversé leurs trombes d'eau de nuages éclairés d'une lumière jaunâtre. Du pain bénit pour les «chasseurs d'orages» comme Christophe Suarez, qui ce soir-là photographiait le bassin Genevois depuis le Salève.

Or quelle ne fut pas sa surprise de voir l'un de ses clichés servir de «preuve» à une secte anglo-saxonne – dont le message favori est d'annoncer la prochaine fin du monde – dans son réquisitoire contre les «activités maléfiques du CERN». Sa très belle image figurait avec d'autres dans une vidéo postée sur YouTube par un groupe intitulé Freedom Fighter Times, apparemment basé aux Etats-Unis, dans laquelle un narrateur explique en anglais que les images montrent «une balle d'énergie» au-dessus de Genève, et, selon lui, juste au-dessus du fameux collisionneur de hadrons du CERN (LHC). Par ailleurs, toujours selon la vidéo, la date coïnciderait avec le lancement d'un nouveau projet du CERN, Awake, poussant encore plus loin les études sur l'accélération des particules, et ce de manière coordonnée avec d'autres collisionneurs dans le monde. Il paraît assez clair que le CERN en général et le LHC en particulier sont dans la ligne de mire du groupuscule cité plus haut, lequel donne régulièrement dans la surenchère en reprochant à l'organisation de dérégler le climat, d’œuvrer à la destruction de la planète, d'ouvrir des portes vers l'au-delà, voire de pactiser avec le diable...

En réalité, le projet Awake n'était encore le 24 juin que dans sa phase préparatoire, et le premier faisceau de particules, constituant le vrai début des expériences, n'a été envoyé que le 4 juillet, sans provoquer le moindre dérèglement climatique, soit dit en passant. Tout est parfaitement transparent et le CERN explique tout ça en détail sur son site à l'intention de ceux qui, bien entendu, sont capables de le comprendre.

La vidéo du Freedom Fighter Times

(TDG)

Créé: 05.07.2016, 11h30

Articles en relation

La nouvelle directrice du CERN dévoile ses plans

Physique A la tête du laboratoire depuis le 1er janvier, Fabiola Gianotti a exposé mardi ses objectifs. Plus...

Le CERN a besoin d'argent pour la physique de demain

Genève Alors que les chercheurs décortiquent encore les résultats du Grand collisionneur de hadrons (LHC), le CERN réfléchit déjà à un nouvel accélérateur géant de 100 km. Plus...

Le CERN repart enfin à la chasse aux particules

Accélérateur LHC Après deux ans de travaux, le plus grand accélérateur de particules au monde va redémarrer. Grâce à une puissance presque doublée, il devrait permettre de percer les mystères de l’univers. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

CH: une femme sur cinq a subi des violences sexuelles
Plus...