Passer au contenu principal

Corsier mêle les armes de deux autres communes

Palé d’argent et de gueules de huit pièces, au chef de sable chargé d’une croix d’or.

On découvre ici le terme «palé», qui qualifie un écu composé de bandes verticales en nombre pair et de couleurs alternées. Corsier utilise les mêmes quatre couleurs que sa voisine Anières, dont les armoiries sont ressemblantes. Cela ne doit rien au hasard. Jadis, les deux communes ne formaient qu’un seul territoire. Les bandes rouges et blanches sont empruntées aux armes des sires de Hauteville, qui y possédaient des droits au XIVe siècle.

Mais Corsier a voulu se distinguer en garnissant son blason d’une croix, l’emblème de ses seigneurs des XVe et XVIe siècles. De qui s’agit-il? Des Confignon. La commune genevoise du même nom a d’ailleurs choisi pour ses armoiries une croix jaune identique.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.